La deuxième vague à Mada

Madagascar est en pleine bataille pour cette deuxième vague. Certes, ces temps derniers, le nombre de nouveaux cas diminue comme l’affirme les spécialistes. L’épidémie de coronavirus est en phase descendante : depuis une semaine, le nombre des nouveaux porteurs du virus détecté varie autour de 100 à 200 cas contre 500 à 800 cas début Avril. Mais, il faut rester vigilant. L’état d’urgence sanitaire continue, de nouvelles mesures sont annoncées par le président Rajoelina pendant son habituel discours télévisé après la fin d’un état d’urgence et le début d’un autre. Ainsi, trois régions seront isolées, … Suite …

COVID-19 est de retour

Novembre, Décembre étaient les mois où les nouveaux cas sont en baisse. Mais, après les festivités de Noël et Nouvel an, petit à petit, le nombre de nouveaux cas augmente. Il est vrai que les gestes barrières sont relâchés. Les caches bouches ne se portent plus qu’en ville. D’ailleurs, ils ne sont plus bien fixés que par craintes des agents de la police. Seules, les pharmacies, les banques, les grandes surfaces n’ont jamais changé leurs habitudes face à la pandémie. La distanciation physique n’est plus de rigueur. En politique, les opposants invitent les militants à des meetings. Le parti au pouvoir n’est pas en reste, il organise un gala évangélique au palais des sports de Mahamasina alors que les députés des opposants réunissent ses partisans au TIKO Tanjombato, fief de l’ancien président Ravalomanana. Suite …

Trafic d’or et kere

Madagascar connait un début d’année difficile : Janvier et Février sont 2 mois à différentes crises : crise sociale et économique qui s’accompagnent de crise politique. Tout d’abord, comme ouverture de l’année, un scandale bouleverse le pays : du trafic d’or de 73,5kg, du jamais vu dans le pays. Un communiqué de la police Sud-africaine du mardi 5 janvier relate que 3 trafiquants sont arrêtés à l’aéroport de Johannesburg à bord d’un avion privé … Suite …

Coupures d’eau et d’électricité

La météo joue de mauvais tours aux 25 674 196 Malagasy (recensement officiel du service de statistique en 2018). Il faut l’avouer, c’est à cause de notre non-respect de l’environnement. Chaque année, la pluie nous arrose dès le mois d’Octobre puis, elle cesse en Novembre et revient en Décembre. Cette saison, ce n’est point le cas, elle a trop tardé au grand désespoir des paysans. Suite …

Madagascar au fil des temps

Cette année, Madagascar célèbre ses 60 ans d’indépendance. Et pour ce 100è article d’Edmine et Michel, faisons un peu d’histoire de Madagascar.

Le 26 juin 1960, l’indépendance de Madagascar est proclamée officiellement par le général De Gaulle. En fait, la loi d’annexion de Madagascar du 6 Août 1896 est supprimée le 15 Octobre 1958. Mais, il a fallu attendre pour la proclamation officielle.

Le roi Andrianampoinimerina (1787-1810)

Suite …

Kere

A l’heure où bon nombre d’entre nous festoient pendant ces fêtes de fin d’année, prenons un instant pour lire ce poignant et bouleversant article de nos correspondants Edmine et Michel :

Kere : Ce mot signifie : « famine ». Comme dans plusieurs endroits du monde, la famine existe dans notre pays. Elle est surtout localisée dans le grand Sud notamment dans les régions d’Androy avec Ambovombe, Tsihombe, Beloha et Bekily, à Anosy incluant Betroka et AmboasaryAtsimo,Atsimo Andrefana et Atsimo Antsinana, à Befotaka. Kere est causé par la sécheresse. Il n’y a pas d’eau, rien ne pousse même les plantes les plus résistantes comme les « raketa » (un genre de cactus) ; leurs fruits servent de nourriture et se vendent au marché.

Donc, il n’y a rien à manger, c’est la famine. Pour tenir, les gens mangent un mélange d’argile blanche et de tamarin avec du sel ou du sucre. Ces temps derniers, à midi, ayant très faim et rien à manger, pour tenir la journée, ils mangent de la cendre bouillie dans de l’eau chaude. Le soir, leur menu se réduit aux feuilles de cactus.

Suite …

Le retour en classe pour les classes secondaires

Coronavirus change la vie, bouleversant nos habitudes. La vie au sein du collège Aina est au rythme de l’évolution également pour le collège alors qu’on va débuter l’examen 2e trimestre. Après, petit à petit, le déconfinement est décrété avec le retour de l’enseignement pour les classes d’examen seulement en matinée : de 7h à 11h. Ainsi, les élèves de CM2 et de la classe de 3e se plient aux règlements imposés par coronavirus. Les deux classes d’examen sont divisées en deux classes de 3e et deux classes de 7e. Chaque salle de classe est désinfectée … Suite …

Madagascar, vers la vie normale

Depuis quelques temps, après le pic, les nouveaux cas ne sont plus aussi nombreux, presque inexistants dans les régions qui étaient les plus atteintes, notamment Atsinanana, Analamanga. Certes, le Nord avec Diana et Sava sont les derniers épicentres. Heureusement, elles ne le sont plus. Notre pays reprend plus ou moins sa vie normale et le laxisme gagne du terrain. L’Etat d’urgence sanitaire est toujours de rigueur. Les différentes stations de radio et TV sont obligées de diffuser le rapport quotidien sur le COVID 19 concernant l’effectif par région ainsi que l’émission de tous les 15 jours à chaque fin de période d’état d’urgence sanitaire sur les TV et radio publiques par le chef de l’Etat ou le premier ministre donnant les nouvelles directives pour faire face au COVID 19. Suite…

Journée bénévoles : tri du papier

Suite aux changements signalés par notre prestataire concernant le ramassage du papier (voir notre article) il était nécessaire de trier les seuls papiers désormais acceptés (journaux et papier blanc).

Un appel à bénévoles a donc été lancé et une quinzaine d’entre eux se sont retrouvés le 24 août dernier pour mettre en place caissons et benne pour ce nouveau ramassage.

Un travail énorme mais une journée bien sympathique comme vous pourrez le voir sur les photos ci-dessous. Merci à tous les bénévoles !!

 

Après le pic …

Mi-Juillet, pour la région Analamanga, c’est-à-dire à Antananarivo, la pandémie est à son paroxysme. Après Toamasina, épicentre en Juin, c’est le tour de la capitale. Cela est prévisible : Analamanga a été en déconfinement. L’activité continuait jusqu’à 17h, aussi, les Taxi Be, moyen de transport crucial de la capitale étaient en fonction jusqu’à 19h. En ce temps-là, fonctionnaires et employés du secteur privé surtout les ouvriers de la fameuse zone franche industrielle, tous les travailleurs du secteur informel : gargotiers, marchands de rue (vendeurs de friperie, de journaux, de légumes) tout le monde est dans la rue, circulent.

Et la covid19 circule également… Suite…

Déconfinement – Reconfinement

En Juin, la région Analamanga jouit d’un déconfinement progressif. En ce temps-là, Toamasina est l’épicentre de l’épidémie. Mais la recrudescence de nouveaux cas dans la région Analamanga incite l’autorité à un confinement total. Cette recrudescence est causée par le déconfinement. Les TaxiBe ou bus sont fonctionnels, la distance de 1m n’est pas respectée dans le bus. Il est convenu que chaque bus utilise le gel hydroalcoolique : ce n’est pas le cas. Aussi, le TaxiBe est un des grands vecteurs du virus. De même, les marchés hebdomadaires sont ouverts … Suite …

La file d’attente pour se faire dépister

SoliRando annulée : oui, mais …

Malgré l’annulation de l’édition SoliRando 2020 en raison de la pandémie, nous maintenons notre engagement. En effet, grâce aux dons effectués par ceux qui devaient participer à cette action, SoliRando VTM pourra distribuer comme prévu les livres scolaires sénégalais à la rentrée prochaine vers la mi novembre. Un grand merci à Anne Seck et aux éditions EENAS de Dakar pour leur soutien, à Mamadou Thiam qui gère sur place, et aux donateurs pour leur engagement.

Important : recyclage papier

Véolia vient de nous informer que, du fait de mouvements sur le marché international, elle n’est plus en mesure d’acheter les papiers à recycler que nous avions l’habitude de lui fournir : mélange de tous types de papiers, revues, journaux , archives, papier blanc, publicités, livres, magazines, …

Nous sommes donc dans l’obligation d’arrêter ce type de ramassage en gros car dès à présent l’association serait facturée pour enlèvement et recyclage.

En revanche, les journaux, papiers blancs (imprimés ou non), et archives
papiers sont toujours achetés par Véolia et donc, peuvent toujours être récoltés
sous réserve que ceux-ci soient triés et stockés séparément.

Nous envisageons de mettre en place des bacs à l’intérieur de la benne pour le stockage de chacun des types de papiers à récolter (journaux, papiers blancs, archives papiers). Nous vous informerons rapidement de leur mise en place.

MERCI POUR VOTRE COMPRÉHENSION CONCERNANT LA MISE EN PLACE DE CETTE NOUVELLE MÉTHODE ET, PAR CET INTERMEDIAIRE, POUR L’AIDE QUE NOUS APPORTONS ENSEMBLE AUX ENFANTS DÉFAVORISÉS.

Une guerre contre des virus

Comme si cette pandémie ne suffisait pas, voilà que le paludisme au Sud et le Dengue à l’Ouest affectent notre pays. Mais, tout d’abord, parlons du covid-19. Dès le 17 Avril, de nouveau, l’état d’urgence sanitaire continue, de même que la troisième vague de confinement. Mais un déconfinement partiel est annoncé par le chef d’Etat.

Le transport en commun est de retour : taxi be et taxi. Pour respecter la distance … Suite …

AG de VTM à distance

Votez à distance : vous avez jusqu’au 1er juin !

Chers (es) adhérents (es),

Nous vous espérons tous en excellente santé et que cette période très particulière ne vous a pas trop pesée durant les semaines passées.

La situation sanitaire que nous subissons depuis deux mois et le confinement qui nous a tous éloignés de nos activités habituelles nous ont obligés à reporter notre assemblée générale annuelle qui était prévue le 16 mars dernier.

La vie de notre association en est quelque peu perturbée, mais, malgré cela, nous continuons nos actions humanitaires. La situation économique mondiale aura certainement encore plus de répercussions néfastes sur les populations que nous aidons habituellement et depuis plus de 40 ans.

Nous continuons et accentuons notre aide à Madagascar, au Sénégal, en Guinée, au Bénin, au Laos.

Malgré cette situation exceptionnelle, nous vous sollicitons pour apporter votre aide en continuant des actions à la fois simples mais aussi indispensables pour collecter les fonds qui nous permettent de financer nos actions : parrainage d’enfants, dons dédiés, vente de charbon de bois, collecte de papiers recyclables, collecte de bouchons de liège et de canettes métalliques, etc.

Et bien sûr, si vous n’avez pas renouvelé votre adhésion pour l’année 2020, il est toujours temps de le faire !

Aujourd’hui, le déconfinement a débuté, mais il ne sera certainement pas possible avant de longues semaines, voire de longs mois, de se réunir en grand nombre. C’est pourquoi le conseil d’administration de VTM a pris la décision de ne pas réunir cette année ses adhérents, mais de les consulter à distance et de leur demander de voter les documents essentiels de notre activité de l’année 2019.

Dans le cadre de la préparation de cette AG, le conseil d’administration avait validé lors de sa séance du 28 février 2020 tous les documents qui devaient vous être présentés pour approbation et vote en AG le 16 mars.

En pièce jointe à ce courrier, nous vous envoyons plusieurs documents que nous vous demandons de lire attentivement :

En outre, les projets de PV des AG et AGE 2019 vous ont déjà été adressés avec la convocation à l’AG du 16 mars dernier.

Seuls les adhérents à jour de leur cotisation 2020 peuvent prendre part au vote par correspondance.

Comme vous tous, nous espérons reprendre rapidement une activité normale, les enfants et familles que nous aidons attendent beaucoup de l’aide que nous leur apportons. Soyons prêt à poursuivre nos efforts pour leur éducation et leur alimentation.

Nous comptons sur vous tous pour participer à la vie de VTM,
Prenez soin de vous. Cordialement,
Le conseil d’administration de Vern à Travers le Monde.

Le reboisement en 2020

La saison de reboisement 2020 a commencé le 19 janvier. Le reboisement est plus que jamais d’une importance capitale pour notre pays. Autrefois, Madagascar s’appelait l’île verte. De nos jours, elle est devenue l’île rouge. Notre pays compte plus de 80% de paysans. La pauvreté grandissante force ces derniers à exploiter la terre au maximum. Par manque d’espace pour cultiver, ils font la culture sur brûlis ou Tavy brûlant une partie de la forêt. Afin d’essayer d’avoir une meilleure pousse d’herbe pour le pâturage à la prochaine saison de pluie, les paysans font le feu de brousse. Ces pratiques persistent malgré les différentes initiatives pour éradiquer la destruction de la forêt.

Suite …

VTM intervient au Bénin

Les demandes d’assistance malheureusement en diminuent pas. C’est ainsi que Vern à Travers le Monde apporte désormais son aide à l’association Nonzobénin.

Voici deux photos de l’appui alimentaire qui a débuté le 23 Avril : 95 enfants démunis, 3 mamans avec leurs enfants dans une très grande précarité ont pu bénéficier de cette aide. Les enfants de L’orphelinat ont décidé de donner une portion de leur repas chaque jour, ce qui a permis d’aider 7 enfants supplémentaires.

Nouvelles de l’école d’Aïna

Voici les dernières nouvelles de l’école Aïna :

Les récoltes du jardin potager sont en cours et permettent d’alimenter partiellement la cantine de l’école tout en formant les enfants aux techniques de jardinage/maraîchage,

Les cours ont désormais repris, en respectant les mesures de sécurité préconisées par le ministère de l’Education malgache, et uniquement pour les élèves concernés par un diplôme en fin d’année scolaire.

Distribution de « cache-bouche »

Vern à Travers le Monde soutient, grâce à la générosité de ses adhérents et donateurs, depuis de nombreuses années cette école tenue par les sœurs de Saint Joseph de Cluny à travers les parrainages et l’opération « Repas Aina ».