*** Urgence Médicale – Kératite ***

                                      

Andy Moustapha Dieng (classe de CE2) et Diene GninG (classe de CE1) étaient scolarisés à l’école 3 de DJILOR SALOUM.

Ils sont atteints de kératite, le staff SoliRando a décidé de les parrainer pour les soins et consultations afin qu’Andy et Diene retrouvent une vue normale et le chemin de l’école.

Vous souhaitez aider ces deux enfants, envoyer vos dons à l’ordre de                              Vern Tiers Monde SoliRando à:

 Isabelle Lézé                                                                                                                    4, chemin de hanapied                                                                                                    14700 Versainville

Merci pour Andy Moustapha Dieng et Diene Gning                                                        

Voir aussi la rubrique  » Je fais un don « .


Michelle et Claude Marchand ont fait la SoliRando.

 La SoliRando, belle expérience humanitaire. 

Entretien 

Quelle est le principe d’une SoliRando ? 

C’est une épreuve 100 % solidaire qui s’adresse à un public qui a d’abord l’envie de rencontrer et partager avec une autre population. Adhérents de Vern tiers-monde, nous avons mis deux ans avant de pouvoir nous inscrire, tant la rando est prisée. Pour ce séjour, chaque participant s’engage à offrir un don de 200 €. 

Pour cette deuxième édition, notre camp de base se situait à Simal, environ 180 kilomètres au sud de Dakar, sur les bords du fleuve Saloum.

Quelle était votre motivation ? 

Le but humanitaire nous a séduits, et le fait que ce ne soit pas une compétition mais une marche à allure libre, avec une assistance des pompiers. Les Soli randonneurs partent chaque matin pour l’école d’un village voisin, après une marche d’environ 10 kilomètres, sans difficultés particulières, si ce n’est la chaleur. Nous pouvions emmener 21 kg de vêtements chacun, des sacs de linge qui ont été offerts en récompense d’une course organisée par SoliRando.

Qui est parti avec vous ? 

Médecins, infirmières, secouriste, dentiste, et les autres, comme nous, qui avons contribué à les assister. Avec le dentiste, on a tenu la lampe de poche, appris aux enfants à se laver les mains et les dents avec les brosses et dentifrices achetés sur place. Des actions de formation secourisme et informatique ont été menées. Parallèlement, SoliRando a lancé, avec le concours des parents d’élèves, la construction de toilettes et d’un lavabo pour se laver les mains. Cette école n’en possédait pas… Il a été décidé de rester partenaire de celle-ci tant il y a à faire pour les aider.

Que va changer votre venue ? 

La visite médicale va permettre de prendre en charge quatre nouveaux enfants et une dizaine d’autres, sous surveillance pour des problèmes de vue. Environ 2 500 élèves et leurs enseignants vont recevoir des cahiers multidisciplinaires, des livres choisis avec les instituteurs et édités à Dakar pour faire tourner l’économie locale. Une nouvelle version de la SoliRando est actuellement à l’étude. Il est aussi envisagé de créer quelque chose sur Madagascar ou l’association agit depuis quarante ans, mais toujours avec la même organisation.

Contact : solirando@outlook.fr

Leur voyage leur a fait relativiser les choses. On s’est retrouvé 50 ans en arrière, on se remet en question. – Crédit : Ouest-France

Retour de mission à Gagnabougou

Le 13 mars dernier, à la veille de l’Assemblée Générale de VERN TIERS MONDE, Annelise, Cassandre, Géraldine, Pascal, et Quentin rentraient d’une mission au Sénégal. Ils ont visité le village de Gagnabougou ainsi que la pouponnière de M’Bour, et nous font part de leurs actions.

Retrouvez leur compte-rendu complet, ainsi que ci-dessous les photos de leur mission.
(cliquer sur les photos pour les agrandir)

Mballing, un village de reclassement social

Au Sénégal, la lèpre est toujours considérée comme une maladie à part. A l’origine, les malades de la lèpre étaient traités à l’écart, dans des sites de « reclassement social ». Il en existe neuf dans tout le pays. Des sites qui, aujourd’hui, grâce aux progrès de la médecine, changent de visage : il s’agit désormais plutôt de villages où tout un tas d’activités ont été créées au fil du temps. C’est le cas de Mballing, sur la Petite Côte où résident désormais plus de 5 000 habitants.

Découvrez le reportage de RFI sur ce village. (cliquer sur la photo pour écouter)

 

M’Bour : violences faites aux enfants

L’ONG « Tostan » prépare des rencontres suivies de déclarations publiques d’abandon des violences faites aux enfants à l’école et dans les communautés, a annoncé Marie Auguste Sall, assistante du coordonnateur national de l’organisation non gouvernementale.

Mme Sall intervenait jeudi à Somone (Mbour) à l’occasion d’un séminaire de renforcement des capacités communautaires, notamment les pratiques parentales.

Le maire de la commune de Somone, El hadji Boucar Sadji, a pris part au séminaire cette rencontre zonale de divers acteurs communautaires de plusieurs localités du département de Mbour, en vue d’échanger sur les disciplines violentes à l’école et dans la communauté. Suite …

Mbour : 35 tonnes de matériels pour l’hôpital

Plus de 50 lits, 150 fauteuils roulants, entre autres matériels, ont été réceptionnés et vont être redistribués aux handicapés moteurs et autres nécessiteux de Mbour. La cérémonie de remise a eu lieu mercredi dernier dans l’enceinte de l’hôpital de Grand Mbour.

Ce don entre dans la cadre d’un partenariat entre l’hôpital et un groupe d’amis français collecteurs de camions. Le directeur de l’hôpital qui venait de rencontrer le ministre de la Santé a dit que Mme Eva Marie Coll Seck a pris des engagements fermes pour relever le plateau technique de l’hôpital. Suite …