Autour des ordures

Depuis toujours, l’ordure est un problème crucial pour les villes du pays, entre autres, les chefs-lieux de région. Elle est partout, s’amoncelle çà et là dans chaque ville du pays. Ce qui se passe à Antananarivo est le plus flagrant : l’ordure est incontrôlable. En quelques années, le nombre d’habitants de la capitale augmente à une allure vertigineuse. Actuellement, Antananarivo compte plus de 3 millions d’habitants. Et, tout ce beau monde engendre des ordures de toutes sortes : ordure ménagère comme les épluchures de légume, de fruit et surtout les bouteilles et les sachets en plastique.

Suite …

Janvier : mois difficile

Comme chaque année, « Janvier » est le mois le plus dur, difficile de l’année pour le commun des Malagasy. C’est un très long mois avec ses 31 jours et les dépenses occasionnées par les festivités car, bien sûr, la majorité n’a pas de revenu spécial.  On fait la fête et on se serre la ceinture après ou on emprunte.

Dès le début de la période des fêtes, une augmentation des prix est constatée. Un œuf, généralement acheté à 600 Ariary s’achète à 800 Ariary, le kilogramme de la viande est à 20.000 Ariary, avant, il était à 18.000 Ariary et, le comble, le kilogramme de riz s’achète jusqu’à 3.500 Ariary alors que cet aliment, si indispensable aux Malagasy s’achetait à 2.800 Ariary le kilogramme. … Suite …

Ampefy

Notre pays regorge de jolis endroits à visiter, à séjourner en week-end. Un de ces lieux est Ampefy. C’est l’endroit idéal si on veut se relaxer, échapper de la turbulence de la capitale. Ampefy est à 120 km vers l’Ouest, dans la région Itasy, district de Soavinandriana.  Suite …

 

Jeux des îles de l’Océan Indien 2023

La 11e édition des Jeux des Iles de l’Océan Indien (JIOI) s’est déroulée à Madagascar du 25 Aout au 03 Septembre dernier. « Jeux des îles » est une rencontre entre les jeunes des îles de l’Océan Indien pour renforcer la solidarité, l’amitié. Il s’agit surtout de rencontres sportives quoi qu’il y a eu des échanges culturels. Ils ont lieu tous les 4 ans.

Suite …

Claudine Nomenjanahary avec ses trois médailles d’or

Grand déjeuner, JNEIII et BAC 2023

C’est encore les vacances. Ce mot concerne les enfants. Au collège Aina, pour marquer la fin d’année scolaire, le 29 Juin 2023, le collège organise un grand déjeuner à la demande des élèves. Au pays, les écoles privées organisent « un grand goûter » à chaque fin d’année scolaire. Inspirés de cette festivité, les élèves du collège Aina demandent aux éducateurs d’en organiser. Pour le collège, ce sera « un grand déjeuner ». Suite …

les jeux

Tourisme et vacances

Notre pays a une grande potentialité touristique. Les atouts dans ce domaine sont évidents tels que la nature comme dame soleil, les plages, la faune et la flore endémiques des aires protégées. Aussi, Madagascar présente différents sites touristiques. Citons les sites historiques et culturels comme … Suite …

L’allée des Baobabs

63 ans du retour de l’indépendance

26 Juin 1960 : voilà déjà 63 ans le retour de l’indépendance de notre pays. Le 26 Juin est communément appelé « fête de l’indépendance ». En réalité, c’est « le retour de l’indépendance ». En effet, Madagascar était belle et bien indépendante avant la colonisation du 6 Aout 1896 par la France.

Le rovan’i Madagasikara

C’était un Etat souverain, « un royaume ». Le royaume merina est devenu « le royaume malagasy ». Il a vaincu les autres royaumes tels que les royaumes Sakalava, Betsimisaraka, Betsileo, ceux du Sud et du Sud Est. Même, en Imerina (tribu des Hautes Terres Centrales comme les Betsileo), il y a eu des petits royaumes : ANDRINAMPOINIMERINA roi d’Analamanga les a tous mis à ses pieds. C’était un grand conquérant.  … Suite …

Des faits positifs

C’est la fin de la saison cyclonique, tout le pays est soulagé : affronter cette période est dure. La pluie est plus ou moins terminée. Madagascar a été bien arrosée de pluie même au Sud boudé par ce trésor depuis quelques années. Il aura droit même à une dernière pluie ces temps derniers selon la prévision météorologique. En tout cas, le pire est passé : place à des faits positifs.

Le « taombaovao malagasy » : nouvel an malagasy a été célébré du 21 au 22 Mars dernier. Comme dans chaque pays … Suite…

Freddy à Madagascar

Freddy, le cyclone qui a le plus duré dans l’Océan Indien a visité notre pays. Il a duré 36 jours depuis sa formation du côté d’Australie. Il a parcouru le vaste Océan Indien sur 11.000 km passant par l’île Maurice et en effleurant la Réunion, pour échouer et ravager la partie Sud de l’Afrique : Madagascar, Mozambique, Zimbabwe, Malawi. Freddy en visite à Malawi a été  le plus marquant avec 326 morts. Pour nous, le dernier bilan officiel du BNGRC (Bureau National de Gestion des Risques et Catastrophes) fait état de 3 disparus, 10 décès et 72351 sinistrés. Suite …

De Cheneso à Barea

Cheneso est le nom d‘une tempête tropicale et Barea, celui de notre équipe nationale de football. Ces 2 noms ont marqué le mois de Janvier : l’un a un effet négatif, Cheneso et l’autre a un grand impact positif pour nous autres Malagasy, Barea. La tempête tropicale Cheneso a rendu visite au pays à partir du 19 Janvier par le Nord-Est, dans la région de SAVA, précisément du côté de Sambava, capitale de la vanille. Cheneso est sortie en mer le 21 Janvier du côté de Morondava (Sud-Ouest). En mer, aux abords du canal de Mozambique, la tempête tropicale a repris de la force engendrant fortes pluies et vent violent. Suite …

Festivités de fin d’année

En ce début d’année 2023, une fois de plus, nous souhaitons une très bonne année 2023 pour les membres de VTM, leurs familles, leurs fidèles partisans et tous ceux qui aiment Madagascar, notre beau pays et ses habitants. Il est également nécessaire de faire une sorte de bilan de cette année passée : 2022.

Dès le 02 Janvier 2022, l’incendie de l’un des transformateurs de la centrale hydraulique d’Andekaleka, principal centre d’approvisionnement de la capitale et de

Suite …

Fin 2022 au collège Aïna

En cette fin d’année 2022, rien de plus normal que de résumer la vie de notre chère collège « Aina ». Ce mot signifie « vie » et c’est exactement cela que fait le collège : « donner la vie » car, le collège nourrit physiquement, quotidiennement les quelques 430 élèves du collège ; le matin et à midi ainsi que les éducateurs qui les encadrent.

Donc, en tout, plus de 450 bouches à nourrir 5 jours sur 7. Le jardin potager est cultivé en maïs, manioc, légumes pour essayer de subvenir au besoin de la cantine. Mais, à 99%, le collège ne fonctionne pas sans les bienfaiteurs. En effet, le frais de scolarité dérisoire demandé aux parents d’élèves ne suffira jamais au fonctionnement du collège.

Suite …

Assemblée Générale de VTM

Attention : en raison des prévisions météorologiques très incertaines, l’AG aura lieu à la Salle des Fêtes de la Chalotais et non en extérieur à la Rognée

Vern à Travers le Monde vous invite à son Assemblée Générale

Samedi 03 Septembre 2022 de 10h30 à 12h30
à Vern sur Seiche, lieu-dit La Rognée

Comme classiquement, un bilan d’activités et un bilan financier vous seront présentés, ainsi que les perspectives pour l’an prochain.

Cette AG sera prolongée par un repas festif pour vivre entre adhérents un moment convivial et champêtre. Vous souhaitez y participer ? Retournez sans tarder le bulletin d’inscription ci-joint.

Vous ne pourrez pas vous rendre à l’Assemblée Générale ? Confiez votre vote à l’un des participants en retournant le pouvoir ci-joint.

Entre fête et difficultés

Le 26 Juin est la fête nationale de notre pays : retour de l’indépendance. Nous fêtons le 62ème anniversaire de l’indépendance. Nous avons perdu notre indépendance par la loi d’annexion du 06Août 1896. Aussi, nous passons du régime de royaume à la colonisation qui est officiellement terminée le 26 Juin 1960.

Après les 2 années de confinement, la commémoration en masse est revenue : feux d’artifice, défilé, sortie avec lampions et pétard. Chaque chef-lieu de district jouit d’un feu d’artifice. Le 26 Juin, après le levé de drapeau, la force vive du district, de la commune participe, au défilé sur la place principale. … Suite …

Collège Aina : fin de l’année scolaire 2021-2022

L’année scolaire 2021 /2022 pour le collège s’est terminée le 01 Juillet. Dès le début, suite à la pandémie et aux aléas climatiques du début 2022, l’année scolaire a été perturbée. Heureusement, les coupures n’ont pas trop duré comme les autres années. Ainsi, chaque classe a pu finir le programme scolaire tant bien que mal. Comme chaque année aussi, … Suite …

btr

Après la période des cyclones

La saison cyclonique s’est terminée à Madagascar.  Pluies torrentielles, et différents cyclones ont frappé notre pays.  Cinq cyclones se sont succédés : Ana, Batsirai, Emnati ,Dumako et Gombe. Chaque région du pays a subi la conséquence de ces cyclones : perte de vie humaine, inondation, glissement de terrain, différentes infrastructures détruites telles que les ponts, les routes, les maisons et les écoles décoiffées. Suite …

Les femmes malagasy en 2022

Les femmes malagasy sont courageuses, valeureuses.       Elles méritent le soutien et l’encouragement. Comme notre pays est parmi les plus pauvres du monde, forcément, les femmes au foyer diminuent. La majorité sont au travail aidant leur mari à combler le budget familial. Nombreuses sont divorcées, veuves, mères célibataires qui subviennent intégralement aux besoins de leurs enfants. Suite …

dav

Pluies torrentielles, ANA et BATSIRAY

En cas de catastrophe naturelle, notre pays n’a jamais connu d’aussi graves situations que ces temps derniers. Une pluie torrentielle, exceptionnellement violente, s’est abattue sur Antananarivo dans la nuit du 17 au 18 Janvier 2022. En 24 heures, 126 mm de pluie est tombé alors qu’en période cyclonique, en 24h, on a 80 mm de pluie. L’inondation est inévitable pour plusieurs raisons. Les zones basses d’Antananarivo sont le siège de remblayages sans fin. Des constructions bouchent l’évacuation des eaux sans parler d’habitations illicites même sur les digues. Les ordures éparpillées, jetées dans les canaux d’évacuation des eaux usées, surtout, les bouteilles en plastiques aggravent la situation. Le cas est flagrant le long du canal d’Andriantany qui traverse la ville basse de la capitale. Dès que la pluie tombe, Antananarivo patauge, l’eau n’a plus aucune sortie. Suite …