Important : recyclage papier

Véolia vient de nous informer que, du fait de mouvements sur le marché international, elle n’est plus en mesure d’acheter les papiers à recycler que nous avions l’habitude de lui fournir : mélange de tous types de papiers, revues, journaux , archives, papier blanc, publicités, livres, magazines, …

Nous sommes donc dans l’obligation d’arrêter ce type de ramassage en gros car dès à présent l’association serait facturée pour enlèvement et recyclage.

En revanche, les journaux, papiers blancs (imprimés ou non), et archives
papiers sont toujours achetés par Véolia et donc, peuvent toujours être récoltés
sous réserve que ceux-ci soient triés et stockés séparément.

Nous envisageons de mettre en place des bacs à l’intérieur de la benne pour le stockage de chacun des types de papiers à récolter (journaux, papiers blancs, archives papiers). Nous vous informerons rapidement de leur mise en place.

MERCI POUR VOTRE COMPRÉHENSION CONCERNANT LA MISE EN PLACE DE CETTE NOUVELLE MÉTHODE ET, PAR CET INTERMEDIAIRE, POUR L’AIDE QUE NOUS APPORTONS ENSEMBLE AUX ENFANTS DÉFAVORISÉS.

Apprendre le malgache #46 : la guerre contre les virus

Miady amin’ny aretina (guerre contre les virus)

A : Tena miazakazaka sy mandripaka mihintsy ireto aretina isan-karazany ireto a. Aiza ve ka ilay corona virus ity tsy mbola afaka akory dia mipoitra indray ny Dengue, ny tazo moka moa iny efa eo mandripaka olona mandavataona.

PH : Tén miazakazak si madripak mitsi irétou arétin isakarazani irétou a. Aiz vé kou ‘lai corona virus ‘ti tsi mboul afak akouro dé mipoutr ‘ndrai ni Dengue, si tazou mouka mou ini éfa éou mandripak ouloun mandavataoun.

TR : Décidément, les virus font de ravage sur leur passage en ce moment. Le corona virus n’est pas encore maitriser que voilà que le Dengue fait son apparition, le paludisme, lui, il est présent tout au long de l’année.

B : Ie, tena maro tokoa aloha ilay izy e, miampy ny fahasahiranana amin’ny andavanandro aloha dia tena tsy hita ihany hoe aiza no iainana.

PH : Ié, téna marou toukou alou ‘lai izi é, miampi ni fasairanan ami’andavanandrou alou dé téna tsi ita iani oué aiza nou iainana.

TR : Oui, c’est vraiment nombreux, en plus de ça il y a la difficulté de la vie quotidienne donc on ne sait plus où on est.

A : Tsy hita intsony izy ity fa dia ny fanarahana ny toromarika no atao e, ny tena tsy maintsy mivoaka mitady vola, ny ankizy hanala fanadinana koa tsy maintsy mianatra.

PH : Tsi ita ‘tsouni izi ‘ti fa dé ni fanaraan ni touroumarik nou ataou é, téna tsy maints mivôka mitadi voula, ni akizi anal fanadinanan kou tsi maints mianatr.

TR : On ne sait plus où cela va nous mener, en tout cas, il faut suivre les consignes, on doit aller travailler et les enfants en classe d’examen doivent également aller en cours.

B : Ny fanarahana an’ireo toromarika napetraka ihany no fiarovan-tena tsara indrindra ho an’ireo izay tsy maintsy mivoaka ny trano. Raha azo atao dia aleo ihany aloha tsy mivoaka.

PH: Ni fa naraana an’iréou touroumarika napétrak iani nou fiarouvan-tén tsar ‘ndrindr ou an’iréou ‘zai tsy maints mivouka ni tranou. Ra azou ataou dé aléou iani alou tsi mivôk.

TR : Le respect des consignes sanitaires est la seule prévention efficace pour ceux qui doivent sortir de la maison. Autant que possible, il ne faut pas sortir.

Et maintenant c’est à vous !

Une guerre contre des virus

Comme si cette pandémie ne suffisait pas, voilà que le paludisme au Sud et le Dengue à l’Ouest affectent notre pays. Mais, tout d’abord, parlons du covid-19. Dès le 17 Avril, de nouveau, l’état d’urgence sanitaire continue, de même que la troisième vague de confinement. Mais un déconfinement partiel est annoncé par le chef d’Etat.

Le transport en commun est de retour : taxi be et taxi. Pour respecter la distance … Suite …

Apprendre le malgache #45 : le reboisement

Fambolenkazo (Reboisement)

A: Andeha amboly hazo aloha, hanao ny adidy ho an’ny firenena fa efa mihalany tamingana manko izao ny ala ka tandidonindoza ny ho avy.

PH : Andé ambouli azou alou anaou ni adidi ou an’i firénéna fa éfa miha lani tamigan makou ‘zaou ni ala ka tandidounin-douza ni ou avi.

TR : Allons faire le reboisement afin de remplir les obligations envers la patrie, car la forêt n’existe presque plus. Lire la suite

AG de VTM à distance

Votez à distance : vous avez jusqu’au 1er juin !

Chers (es) adhérents (es),

Nous vous espérons tous en excellente santé et que cette période très particulière ne vous a pas trop pesée durant les semaines passées.

La situation sanitaire que nous subissons depuis deux mois et le confinement qui nous a tous éloignés de nos activités habituelles nous ont obligés à reporter notre assemblée générale annuelle qui était prévue le 16 mars dernier.

La vie de notre association en est quelque peu perturbée, mais, malgré cela, nous continuons nos actions humanitaires. La situation économique mondiale aura certainement encore plus de répercussions néfastes sur les populations que nous aidons habituellement et depuis plus de 40 ans.

Nous continuons et accentuons notre aide à Madagascar, au Sénégal, en Guinée, au Bénin, au Laos.

Malgré cette situation exceptionnelle, nous vous sollicitons pour apporter votre aide en continuant des actions à la fois simples mais aussi indispensables pour collecter les fonds qui nous permettent de financer nos actions : parrainage d’enfants, dons dédiés, vente de charbon de bois, collecte de papiers recyclables, collecte de bouchons de liège et de canettes métalliques, etc.

Et bien sûr, si vous n’avez pas renouvelé votre adhésion pour l’année 2020, il est toujours temps de le faire !

Aujourd’hui, le déconfinement a débuté, mais il ne sera certainement pas possible avant de longues semaines, voire de longs mois, de se réunir en grand nombre. C’est pourquoi le conseil d’administration de VTM a pris la décision de ne pas réunir cette année ses adhérents, mais de les consulter à distance et de leur demander de voter les documents essentiels de notre activité de l’année 2019.

Dans le cadre de la préparation de cette AG, le conseil d’administration avait validé lors de sa séance du 28 février 2020 tous les documents qui devaient vous être présentés pour approbation et vote en AG le 16 mars.

En pièce jointe à ce courrier, nous vous envoyons plusieurs documents que nous vous demandons de lire attentivement :

En outre, les projets de PV des AG et AGE 2019 vous ont déjà été adressés avec la convocation à l’AG du 16 mars dernier.

Seuls les adhérents à jour de leur cotisation 2020 peuvent prendre part au vote par correspondance.

Comme vous tous, nous espérons reprendre rapidement une activité normale, les enfants et familles que nous aidons attendent beaucoup de l’aide que nous leur apportons. Soyons prêt à poursuivre nos efforts pour leur éducation et leur alimentation.

Nous comptons sur vous tous pour participer à la vie de VTM,
Prenez soin de vous. Cordialement,
Le conseil d’administration de Vern à Travers le Monde.

Le reboisement en 2020

La saison de reboisement 2020 a commencé le 19 janvier. Le reboisement est plus que jamais d’une importance capitale pour notre pays. Autrefois, Madagascar s’appelait l’île verte. De nos jours, elle est devenue l’île rouge. Notre pays compte plus de 80% de paysans. La pauvreté grandissante force ces derniers à exploiter la terre au maximum. Par manque d’espace pour cultiver, ils font la culture sur brûlis ou Tavy brûlant une partie de la forêt. Afin d’essayer d’avoir une meilleure pousse d’herbe pour le pâturage à la prochaine saison de pluie, les paysans font le feu de brousse. Ces pratiques persistent malgré les différentes initiatives pour éradiquer la destruction de la forêt.

Suite …

VTM intervient au Bénin

Les demandes d’assistance malheureusement en diminuent pas. C’est ainsi que Vern à Travers le Monde apporte désormais son aide à l’association Nonzobénin.

Voici deux photos de l’appui alimentaire qui a débuté le 23 Avril : 95 enfants démunis, 3 mamans avec leurs enfants dans une très grande précarité ont pu bénéficier de cette aide. Les enfants de L’orphelinat ont décidé de donner une portion de leur repas chaque jour, ce qui a permis d’aider 7 enfants supplémentaires.

Nouvelles de l’école d’Aïna

Voici les dernières nouvelles de l’école Aïna :

Les récoltes du jardin potager sont en cours et permettent d’alimenter partiellement la cantine de l’école tout en formant les enfants aux techniques de jardinage/maraîchage,

Les cours ont désormais repris, en respectant les mesures de sécurité préconisées par le ministère de l’Education malgache, et uniquement pour les élèves concernés par un diplôme en fin d’année scolaire.

Distribution de « cache-bouche »

Vern à Travers le Monde soutient, grâce à la générosité de ses adhérents et donateurs, depuis de nombreuses années cette école tenue par les sœurs de Saint Joseph de Cluny à travers les parrainages et l’opération « Repas Aina ».

Du charbon … pour une bonne action

Le printemps est déjà bien entamé et, malgré la situation sanitaire actuelle, les barbecues sont de sortie ! Alors, comme chaque année, dès les beaux jours, VERN À TRAVERS LE MONDE vous propose son opération Charbon de Bois, pour vos futures grillades et barbecues entre amis !!!

Nous mettons en vente des sacs de 50 litres soit 7 kgs au prix de 9 €. Le charbon est de bonne qualité. Les bénéfices sont reversés sur les actions de VERN À TRAVERS LE MONDE.

Alors n’attendez plus et retournez dès maintenant votre Bon de commande !

Comment Madagascar a réussi à échapper à l’épidémie du coronavirus

Par Christian BOUQUET, chercheur au LAM (Sciences-Po Bordeaux), professeur émérite de géographie politique, Université Bordeaux Montaigne

Madagascar, au large des côtes du Mozambique, dans l’océan Indien, est l’un des pays les plus pauvres du monde. À ce jour, les autorités y ont recensé 151 cas confirmés de Covid-19 et aucun décès. Comment les Malgaches sont-ils parvenus à échapper à une contamination massive ?

Lorsque la crise sanitaire liée au coronavirus est devenue une pandémie, frappant Lire la suite

Apprendre le malgache #44 : Restez à la maison !

Mijanona ao an-trano (restez à la maison)

A: Efa ho iray volana izay isika no miezaka mijanona an-trano mba hialana amin’ny fihanak’ity valan’aretina mandringana olona maro manerana ny tany ity.

PH: éf ou ‘rai voulan ‘zai sika nou miézak mijanouna an-tranou hialana amin’ny fianak’iti valan’arétina mandringan ouloun marou manérnan ni tani ity.

TR : Cela fait déjà presque un mois que nous essayons de rester à la maison pour éviter la propagation du virus qui  tue de nombreuses  personnes dans le monde entier. Lire la suite

Le Coronavirus à Madagascar

Le coronavirus s’est invité chez nous comme presque partout dans le monde. A partir du 20 Mars, Madagascar est isolée, les passagers des derniers vols sont mis en quarantaine dans des sites tels que des hôtels, des chambres d’hôtes et même des sites de sociétés comme celui du CNaPS (Caisse Nationale de Prévoyance Sociale) à Vontovorona (15km de la capitale) où une soixantaine de personnes est hébergée. A la fin, il n’y a plus de place si bien que les passagers ont dû faire des lettres d’engagement pour se confiner à domicile. Le président de la république déclare l’Etat d’urgence sanitaire pour Madagascar le 21 Mars.

Mais l’Institut Pasteur déclare des « cas importés » de coronavirus dans quelques lieux du pays : la région Analamanga, Toamasina I et II. C’est la panique !   Suite…

Entre violences et patriarcat, les droits des femmes piétinés

A l’heure où le Covid-19 n’a pas encore ravagé Madagascar, découvrez cet article poignant de l’AFP sur un autre sujet de société :

« Mon mari se défoule sur moi quand il subit trop la pression de la vie », confie Maharo Soarolahy. Le cas de cette femme de 34 ans est loin d’être isolé. A Madagascar, un tiers des femmes déclarent avoir subi des violences au moins une fois dans leur vie.

La moitié ont lieu dans le cercle familial, précise une enquête nationale sur le suivi des objectifs du millénaire pour le développement (Ensomd) parue en 2012.

Des femmes portant un masque de protection font la queue pour prendre un bus à Antananarivo, le 7 avril 2020 à Madagascar pendant l’épidémie de coronavirus ©RIJASOLO, AFP

Ces chiffres élevés s’expliquent par la tradition patriarcale et la forte tolérance vis-à-vis des violences fondées sur le genre à Madagascar: près d’une personne sur deux, tous sexes confondus, estime normal qu’un conjoint batte son épouse, selon le Fonds des Nations unies pour la population (FNUAP).

« Souvent j’arrive à le satisfaire sexuellement. Mais il y a des moments où moi aussi … Suite …

Les intempéries de janvier 2020

Janvier 2020 commence par de fortes pluies presque partout dans toute l’île sauf dans le Sud. Plusieurs régions de l’Ouest, de Sud-Ouest du pays sont placées en danger imminent selon la directive de la météorologie. Début Janvier, plusieurs quartiers de la ville de Mahajanga sont inondés, l’eau arrive dans les maisons comme à Fiofio, Ambalavola. Plus de mille sinistrés sont recensés. Pour la capitale, les zones basses sont dans l’eau et en hauteur, principalement, du côté de Manjakamiadana, la colline où trône notre « palais de la reine », de nouveau, l’éboulement est le grand danger. Suite…

L’administration territoriale malgache

Dans la constitution de notre pays, la collectivité territoriale décentralisée est définie comme moyen de bien cerner tous les citoyens malagasy et de les faire participer à la vie communautaire. Ainsi, le territoire malagasy est divisé en 23 régions, 1695 communes urbaines et rurales. Chaque commune est divisée en Fokontany : une réunion de quelques quartiers avoisinants.

Ce dernier est plus proche de la population. Il est dirigé par le chef Fokontany qui travaille avec ses collaborateurs. Il est chargé de délivrer des certificats sur la vie quotidienne des habitants tels que le certificat de vie, le certificat de célibat et le certificat de résidence. Le Fokontany coordonne … Suite …

Annulation de l’AG et de la soirée festive du 14 mars

En raison de l’épidémie de Coronavirus et des décisions gouvernementales de ce jour, le Conseil d’Administration a jugé préférable de reporter à une date ultérieure l’Assemblée Générale et la soirée festive de Vern à Travers le Monde du 14 mars.

Nous vous tiendrons informés dès que possible de la date de report de ces évènements que nous espérons très prochaine. En attendant, portez vous bien !

Une année scolaire catastrophique

L’année scolaire 2018-2019 est une année catastrophique en matière de résultats d’examen. Tous les résultats des examens officiels baissent même au CEPE (Certificat d’Etude Primaire Elémentaire) qui est le passeport pour passer en 6e. Le résultat du BEPC (Brevet d’Etude du Premier Cycle) est du jamais vu : 7 collèges affichent « néant », soit, 0%.

Suite …