Les intempéries

A Madagascar, le mois de Février est le mois du reboisement. En général, la pluie a déjà mouillé le sol en ce temps. Chaque année, les fonctionnaires des différents ministères, les bureaucrates des  sociétés privées, des établissements universitaires, scolaires organisent des opérations de reboisement. Plusieurs pieds de jeunes arbres sont plantés sur différents endroits. Depuis quelques années, le reboisement est plus cadré. Il est suivi. Ainsi, avant toute  opération  de reboisement, l’endroit est étudié : le  type de sol est  bien déterminé pour savoir l’espèce d’arbre à planter.

Les enfants du Sud

Chaque année, l’attente de la pluie est un problème … Suite

Les enfants des rues

Depuis la crise politique de 2009, plus de 600000 enfants ne sont point scolarisés. Les rues de la capitale sont pleines d’enfants âgés de 4 à 15 ans, mal vêtus, mal nourris. Ils cherchent de quoi manger, quêtant si par chance ils trouvent des passants qui grignotent dans la rue. Souvent, ils sont à côté des  gargotes qui vendent du thé, du café,  des beignets, demandant leur part aux clients. Suite …

La déscolarisation à Madagascar

A Madagascar, le taux d’abandon est plus de 5,5% entre 2008-2011. Le taux de survie en primaire est grave ; sur 10 enfants, 3 seulement sont en mesure de terminer un cycle complet. Cette déscolarisation s’accentue chez les adolescents. En milieu rural, certes, les CEG  se rapprochent des paysans, mais, ils n’arrivent plus à scolariser les adolescents. Dans les CEG et Lycées publics, les parents doivent contribuer de plus en plus à la charge de l’établissement. L’éducation n’est plus gratuite.

Découvrez la suite de cet article de nos correspondants.