Le cyclone Enawo … une catastrophe de plus !

Route coupeeLe cyclone Enawo a visité Madagascar du 7 au 9 Mars 2017 dernier. Une semaine après son départ, Madagascar continue de compter les ravages qu’il a engendrés. Le Bureau National de Gestion des Risques et Catastrophes (BNGRC), premier responsable enregistre pas moins de 50 morts, 20 personnes portées disparues, 183 blessés, 173084 sinistrés. Suite …

Les catastrophes naturelles de janvier

Ikopa dessecheDébut Janvier 2017 était propice aux catastrophes naturelles : séisme, sécheresse, inondation frappent le pays.

Dans le Sud, alors qu’habituellement, c’est la région de la sècheresse, la pluie n’a cessé de tomber, provoquant l’inondation.

Par contre, dans les Hautes Terres Centrales, surtout dans la capitale, la pluie boude. La dernière pluie date … Suite …

Les charrettes à bras interdites

En complément du dernier article de Michel et Edmine sur les embouteillages de la capitale, voici un article issu de l’Express de Madagascar (merci Daniel !)

Les charrettes et pousse-pousse sont totalement bannis de la capitale. La préfec­ture de police d’Antananarivo a sorti un arrêté mentionnant cette décision.

La circulation des charrettes et des pousse-pousse est désormais interdite dans la ville d’Antananarivo, « Nuit et jour », comme l’a bien  précisé le préfet de police d’Antananarivo, Robert Randrianjarisoa, hier. C’est le contenu de l’arrêté n°40 de la préfecture de police d’Antananarivo-ville, sorti en octobre. « Aucun texte ne régit la circulation de ces moyens de transport en ville, ils sont réservés au milieu rural. Antananarivo, c’est une capitale », a expliqué Robert Randrianjarisoa.

MOTO-CHARRETTE-Cette nouvelle mesure défie Lire la suite

Les embouteillages à Antananarivo

longue file.L’embouteillage est une situation quotidienne, habituelle, des Tananariviens.

Plusieurs quartiers sont concernés, que ce soit le centre-ville comme : Analakely, Antaninarenina ou la périphérie : Sabotsy Namehana (au Nord), Talata Maty (Ouest), Ampasapito (Est) ; les sorties de la capitale, vers le Nord par Anlamahintsy, vers l’Ouest par Ambohimanarina, vers l’Est par Mahazo, vers le Sud par Anosizato. D’autres routes sont … Suite …

La vie d’un père de famille

Voilà 3 ans que Michel et Edmine sont les « reporters » correspondants de VERN TIERS MONDE à Madagascar, et qu’ils nous envoient régulièrement des articles nous permettant de mieux connaître la vie à Madagascar. Il est temps désormais de nous pencher vers ceux qui nous transmettent ces informations : voici donc leur 53ème article, où Michel se présente lui-même :

Mada53Je m’appelle RANDRIANASOLO Rajaonary Michel et j’ai 66 ans. Je suis le fils ainé, 3ème enfant de 10 : trois frères (le benjamin est décédé), et 7 sœurs. Mon épouse est RAKOTOMALALA Edmine. Nous avions 3 enfants …

Suite …

Les monuments d’Antananarivo

Antananarivo, la capitale de Madagascar, comme dans toute capitale du monde, a ses propres monuments, marquant son histoire. En général, ces monuments sont d’ordre historique ou construits en l’honneur d’un illustre personnage.

Le monument d'Ambohijatovo..

Au cœur même de la capitale, à Ambohijatovo se dresse une imposante stèle dédiée aux nationalistes des évènements du 29 Mars 1947. En l’honneur de ces soldats ou simples citoyens, luttant pour avoir l’indépendance, chaque année, le 29 Mars est un jour férié. Il est de coutume de déposer sur ce monument d’Ambohijatovo une gerbe de fleurs par les dirigeants du pays.

Suite de l’article d’Edmine et Michel

Les fleuristes d’Antananarivo

Les amateurs jardiniers de la capitale s’approvisionnent chez les fleuristes. Ils sont regroupés dans des endroits spécifiques. Deux sites de la capitale regroupent les fleuristes spécialisés : l’un se trouve sur la route des hydrocarbures, à Ankorondrano, l’autre est localisé du côté de HJRA ou Hôpital Joseph Ravoangy Andrianavalona (du nom d’un docteur député, un des pères de l’indépendance) à Ampefiloha. Certes, il y a d’autres endroits, mais ces deux sites sont les plus connus. Le site d’Ampefiloha est le plus … Suite

Stands de jeunes plants

Les enfants des rues

Depuis la crise politique de 2009, plus de 600000 enfants ne sont point scolarisés. Les rues de la capitale sont pleines d’enfants âgés de 4 à 15 ans, mal vêtus, mal nourris. Ils cherchent de quoi manger, quêtant si par chance ils trouvent des passants qui grignotent dans la rue. Souvent, ils sont à côté des  gargotes qui vendent du thé, du café,  des beignets, demandant leur part aux clients. Suite …

La saison cyclonique

Janvier en Février sont les mois de cyclone à Madagascar. La saison cyclonique est également la période de soudure. Chaque année, cette saison laisse de mauvais souvenir aux Malgaches. Dès la mi-janvier, le cyclone Chedza a laissé une  grande souffrance dans notre pays avec 68 morts et 134.127 sinistrés avec des cases détruites, des écoles endommagées, des centres de santé détruits ainsi que des bâtiments publics.
Suite de l’article d’Edmine et Michel …