Appel à volontaires

Le 22 avril la fête de la commune de VERN  aura lieu avec VERN TIERS MONDE.  L’association est présente sur l’organisation de la fête, et nous devons tenir et gérer une buvette sur la journée.
Nous avons besoin des  bénévoles sur toute la journée pour la buvette, tenir le stand  VERN TIERS MONDE et aider le comité des fêtes  pour le service du midi et d’autres tâches qui nous serons confiées.
Les personnes qui souhaitent participer à cette journée peuvent s’inscrire auprès de Maryvonne et Hervé .
Cette journée permet de gagner un peu d’argent pour nos actions : Merci d’avance de votre participation !

Vern Tiers-monde a 40 ans : ça se fête !

VERN TIERS MONDE fête en 2018 ses 40 ans d’existence. 40 ans que nous aidons « en intelligence » les populations défavorisées de Madagascar, du Sénégal, de Guinée ou encore du Cameroun. Samedi prochain 17 mars à Vern sur Seiche, la journée solidaire battra son plein.

Marche_solidaireDès 9 heures (8h pour les exposants), et jusque la fin du marché, une vingtaine d’associations de solidarité seront à nos côtés et exposeront leurs produits d’artisanat et autres gourmandises entre le marché et la place de la Poste. Venez nombreux faire un geste solidaire !

A 14h30, salle des fêtes de la Chalotais, l’Assemblée Générale de VERN TIERS MONDE sera ouverte. Au programme : bilans de l’année écoulée et des 40 ans et projets à venir, renouvellement du Conseil d’Administration. Adhérents ou simples sympathisants, vous êtes tous invités à cette Assemblée Générale !

Et à partir de 19h30 dans cette même salle, et jusqu’au bout de la nuit, une soirée festive sera organisée : repas suivi d’une soirée dansante animée par l’inimitable Pascal.

Les Fardsfelus remontent sur les planches

Pour la troisième année, la troupe de théâtre Les Fardsfelus de Nouvoitou montera sur les planches pour son spectacle annuel au profit de VERN TIERS MONDE.
Un bon moment à passer seul ou en famille … et une bonne action pour votre association puisque les bénéfices sont reversés à VERN TIERS MONDE.
Alors venez nombreux les applaudir !

Bourse solidaire : objectifs dépassés !

Dimanche 28 janvier se tenait la 2ème édition de la Bourse solidaire aux livres et aux collections, organisée en commun par VERN TIERS MONDE, le Philatelic’Club de Vern, et PHILAPOSTEL Bretagne. L’objectif était défini : transformer la réussite de la 1ère édition en accueillant encore plus de visiteurs.

P1150523Dès 6 heures,  Lire la suite

Bourse solidaire aux Livres et aux Collections

Dimanche prochain 28 janvier, venez nombreux nous rendre visite à notre Bourse solidaire aux Livres et aux Collections à Vern sur Seiche, et échanger et chiner timbres, livres et vieux papiers, capsules de champagne, cartes postales, monnaies, fèves etc …

Bourse_Flyer1_v2

Restez avec nous pour boire une coupe de champagnedéguster une galette-saucisse et un gâteau maison, nous rencontrer et découvrir les actions proposées par les trois associations organisatrices*.

Vous pourrez également découvrir les nouvelles capsules PHILAPOSTEL du producteur Desautez, qui seront en vente en souscription sur le stand.

Et pourquoi pas faire un don pour les actions solidaires de VERN TIERS MONDE, ou encore essayer de remporter un des lots mis en jeu lors de notre tombola gratuite chaque heure de la journée : timbres, livres, billets, capsules …

Capsule_PhilapostelSi vous souhaitez participer à la réussite de cette bourse solidaire, vous pouvez aussi apporter un gâteau qui sera vendu pendant cette journée. Enfin, Il  manque encore quelques bénévoles alors si vous avez quelques heures de disponibles elles sont les bienvenues. Cette manifestation ne sera réussie qu’avec votre appui, alors merci d’avance pour votre participation (contacter Denis).

Merci d’avance !

* VERN TIERS MONDE, le Philatelic’Club de Vern, et PHILAPOSTEL Bretagne

Noël 2017

Pour les Malagasy, Noël est une grande fête comme la fête nationale du 26 juin. Chaque famille fait de son mieux pour fêter : décoration de la maison avec l’arbre de noël et guirlandes. Autant que possible les parents achètent de nouveaux vêtements et chaussures pour leurs enfants. Les plus petits auront des jouets en fonction de leur âge.

Certains enfants croient au père noël, aussi, … Suite …

Apprendre le malgache #27 : pendant les fêtes

Tonga ny fety e (les fêtes arrivent)

A : Tonga indray ity ny fety fa saingy ny vidimpiainana aloha dia tsy mitsahatra ny miakatra e.

PH : Tounga ndrai ti ni féti fa sengi ni vidimpiainana alou dé tsi mitsahatra miakatra é.

TR : Et les fêtes arrivent pourtant le cout de la vie augmente de jour en joue

B : Ie, marina mihintsy izany, soa ihany ary fa mba misy ireo malala tanana mba manome an’ireo tsy manana mba afahan’izy ireo mifaly amin’izao fety izao.

PH : Ié, marina mintsu zai, sou ihani ari fa ba misi iréou malala tanaa ba manoumé an’iréou tsi manana ba afahanizi réou mifali amizaoy féti zaou.

TR : Oui, c’est totalement vrai, heureusement qu’il y a les bienfaiteurs qui aide les plus démunies pour qu’ils puissent avoir un peu de joie pendant ces périodes de fête.

A : Fa isika tsirairay koa anie dia efa afaka mizara hafaliana kely amin’izao andro fety izao e, manome sy mizara izay kely eo antanana e.

PH : Fa sika tsirairai kou anié d’éfaafak mizar hafaliana kéli amizaou androu féti zaou e, manoumé si mizara zai keli éou antanana é.

TR : Mais chacun de nous aussi peut partager un peu de joie pendant ces fêtes, partager le peu que l’on a.

B : Izay no tena marina amin’izay mba samy mizara kely izay eo antanana e. Dia samy anao fety sambatra daholo anie isika rehetra.

PH : ‘zai nou téna marin amzay bas ami mizara kéli ‘zai eou antanana é. Dé sami anaou féti sambatra daoulou anié sika réhétra

TR : Oui c’est l’idéal comme ça chacun partage ce qu’il a. et on passera tous de merveilleuse fête.

Maintenant c’est à vous !

Voeux de Vern Tiers-Monde

Tout d’abord, très bonne année 2018 à toutes et à tous, adhérents, donateurs, chers amis de VERN TIERS MONDE. Nous vous souhaitons une année sereine et solidaire, qu’elle vous apporte santé, joie, bonheur.
L’année 2018 sera l’année des 40 ans de notre association. C’est un bel âge pour regarder dans le rétroviseur les années passées. En toute modestie, nous pouvons, les uns et les autres, être fiers du travail accompli par notre association. Nous n’avons pas la prétention d’éradiquer la faim dans le monde, nous faisons, en fonction de nos moyens, notre part tout simplement.

 En apportant une aide matérielle à l’association, en récupérant les journaux et autres papiers, ou en adressant vos dons :

  • Imaginez le sourire des 380 écoliers de ce quartier pauvre d’Antananarivo qui maintenant sont assurés de manger au moins une fois par jour ;
  • Pensez aux écoliers d’Ambolo qui, sans doute pour la première fois, peuvent déguster le miel récolté dans la commune, suite à la mise en place du plan de développement de l’apiculture,
  • Songez à tous ces écoliers de D’ingéré au Cameroun, de Talata, d’Ambolo, de Lafoaina à Madagascar, des villages autour de Simal au Sénégal lors de la première SoliRando  qui disposent désormais de livres et pour certains de locaux, de matériel scolaire pour étudier dans de bonnes conditions
  • Voyez les habitants de Gagnabougou qui bénéficient d’un dispensaire si important quand on est éloigné d’une grande ville.
  • N’oubliez pas les collégiens d’Aïna qui peuvent désormais apprendre dans un collège  et tous ces gamins qui profitent d’une nourriture de qualité avec les produits des jardins pédagogiques créés autour des écoles.

Cette liste de nos réalisations n’est pas complète bien entendu, ce sont quelques-uns des résultats de votre attachement à VERN TIERS MONDE, de votre générosité. Soyez-en vivement remerciés.
Puisque nous souhaitons une année encore plus solidaire, il nous faut donc être plus nombreux, être plus performant, pouvoir bénéficier de plus de moyens. Dans votre famille, chez vos amis, parlez de VERN TIERS MONDE, de son sérieux, de ses réalisations, invitez-les à la soirée de l’Assemblée générale du 17 mars. Participez aux diverses activités (braderie, marchés de Noël, vente de chocolats etc) qui permettent de récupérer des fonds. Organisez, dans votre quartier, votre immeuble le ramassage du papier etc.

Comme le montre si bien Grégoire dans l’une de ses chansons : »On a tous une main à tendre » alors oui, tendons la main sans attendre CAR NOUS AVONS TOUS UNE MAIN A TENDRE pour que les enfants de Madagascar, du Sénégal, de la Guinée et du Cameroun   passent, eux aussi, une belle année 2018.
je vous laisse écouter cette très belle chanson de Grégoire

Bien cordialement. Pour le Conseil d’Administration.
Denis Aubrée

A NOTER SUR VOTRE AGENDA :

  • Le 26 Janvier  galettes des rois salle familiale  de la Chalotais  à Vern Sur Seiche

  •  Le 28 Janvier bourse aux livres et collections salle de la Chalotais  à Vern Sur Seiche (+ d’infos)

  •  Le 17 Mars  journée solidaire, Marché  association humanitaire le matin, Assemblée Générale à 15 heures suivie d’un repas dansant

  • Du 9 au 16 novembre la SoliRando Randonnée solidaire au Sénégal, avis aux inscriptions

SoliRando 2018 : c’est parti !

SoliRando_logoAprès le succès de l’édition 2017 (voir article OF), la SoliRando 2018 est sur de bons rails !

Vous pouvez retrouver sur ce site toutes les informations nécessaires (onglet SoliRando) et même vous y inscrire … depuis aujourd’hui !

Vous êtes intéressé(es) ? Alors ne tardez pas trop car les places sont limitées ! Bulletin d’inscription. Vous hésitez encore ? Alors régalez-vous avec ces quelques images de l’édition 2017 qui vous donneront envie de nous rejoindre :

 

Apprendre le malgache #26 : prendre le taxi

Maka taxi (prendre le taxi)

A : Hono oa Ramose, ohatrinona kay ny makany Androhibe ?

                PH: Hounou oua Ramousé, otrinouna kai ni makani Androuibé?

                TR : Dites, Monsieur combien pour aller à Androhibe ?

B: Roa alina ariary Ramose a.

                PH: Rou alin’ariari Ramousé a!

                TR : 20 mille ariary Monsieur !

A: Tena izay ve Ramose? Tsy mba mety ve raha dimy arivo sy iray alina ariary e?

                PH: Téna izai vé Ramousé? Tsi ba méty vé rah dimi arivou si irai alina ariari e ?

                TR : Vraiment Monsieur ? Aller, on va pour 15 mille ariary

B: O Ramose a, mitoana be anie izao amin’iny lalana iny e, dia tsy maintsy manodidina isika aloa!

PH: o Ramousé a, mitouana bé anié ‘zaou amin’iny lalana iny é, dé tsy mentsy mioudina tsika alou!

TR: Mais Monsieur, il y a beaucoup de bouchon en ce moment dans cette partie-là et on doit faire un peu le tour

A: Eo moa Ramose fa tena tsy misy afatsy izay anie aty e!

                PH: Eou mou RSamousé fa téna tsi misi afats’izay anié ati é!

                TR: S’il vous plait monsieur je n’ai que ça!

B: Miakara ary ianareo e!

                PH: Miakara ari naréou é!

                TR: Montez alors!

Il ne vous reste plus qu’à répéter : à vous !

Les Taxis ville

A Antananarivo, les taxis villes sont très nombreux. Ils se reconnaissent facilement par leur couleur beige, leur lanterne et le mot « taxi » marqué en noir à leur portière. C’est la commune Urbaine d’Antananarivo qui délivre la licence des taxis. C’est elle qui fixe les lois sur les taxis villes. Aussi, les taxis doivent suivre des règlements comme les lieux de stationnement et payer des taxes. Nos chauffeurs de taxis sont propriétaires ou locataires. S’ils sont chauffeurs locataires … Suite …

Taxis au stationnement

Apprendre le malgache #25 : chez la couturière

Tany amin’ny Mpanjaitra (chez la couturière)

A: Manao ahoana ô! Ohatrinona  ny manjaitra an’ity dra ity fa ohatrany misy tataka kely izy ity, sady mila amboarina koa ny sisiny. Ary raha apetraka androany dia rahoviana no vita?

PH: Manaou ahouna ô! Ohatrinouna  ni manjaitra an’ty dra ty fa ohatrani misy tataka kéli izy ty sadi mila ambouarina kou ni sisini. Ary rah aétraka androani dé raouvina nou vita?

TR: Bonjour, à combien vous allez coudre ce drap parce qu’il a quelques déchirures et il faudra aussi revoir ses bordures. Et si je le laisse ici aujourd’hui, dans combien de temps vous allez le finir ?

B: Manao ahoana ô!Somary sarotsarotra ihany izy ity koa. Aleo angamba apetrakao eto amiko ity dia amin’ny herinandro ianao miverina maka azy , amin’izay izaho miteny aminao hoe ohatrinona ny nanao azy!

PH: Manaou aouna ô!Soumari saroutsaroutra   ihani izy ‘ty kou. Aléou ‘ngamba apétrakaou étou amikou ty dé amin’ny érinadrou énaou mivérina maka azy , amin’zay za mitény aminaou oe  otrinouna ny nanaou azi!

TR: C’est un peu compliqué hein! Je pense que tu dois me le laisser et revenir la semaine prochaine pour le reprendre , en même temps je te dirai à combien je l’ai fait.

A: Eny ary e, aza dia atao lafo be na dia izany aza e! Eto foana izany ianao dia amin’ny heriny androany zany izaho miverina fa avelako eto ity ho zairinao !

PH: Eni ari é, aza dé atau lafou bé na dé ‘zany aza é! Etou fona ‘zani énaou dé amin’ny ériny androuani ‘zany za mivérina fa avélakou étou ‘ity hou zairinaou!

TR: D’accord, faites en sorte que ça ne soit pas trop cher quand même ! Donc vous êtes toujours dans cet endroit alors je vous retrouve ici la semaine prochaine !

B: Eny e, eto foana aho ary ezahako ho vitaina  fa tsy dia mbola be zaitra koa mantsy amin’izao!

PH: Eni é, étou fouana ahou ari ézaakou ou vitaina  fa tsy dia boula bé zaitra kou makou am‘zaou !

TR: Oui je suis toujours là et je vais les finir vue que j’ai pas beaucoup de travail maintenant.

A: Zay ary fa dia misaotra betsaka e! veloma ianao!

            PH: Zay ary fa démisaoutra bétsaka é! Vélouma énaou!

            TR: C’est tout donc merci et aurevoir!

B: Tsy misy fisaorana dia andao ary ô!

            PH: Tsis fisaourana dé ‘ndaou ari ô !

            TR : De rien, aurevoir alors !

Maintenant, c’est à vous !

Fanja, couturière à domicile

Fanja est une couturière à domicile. C’est une mère de famille de trois enfants dont deux encore de bas âge : six ans et trois ans. Son mari est fonctionnaire. Avant, elle a déjà travaillé comme machiniste dans une zone franche industrielle. Puis, elle s’est engagée comme agent de sécurité où elle travaille un jour sur deux. Pendant ses jours de repos, elle coud des chemises, des robes, des shorts qu’elle vend au marché d’Andravoahangy de très bon matin, chaque mercredi. Elle a voulu développer son affaire … Suite …

Fanja au travail.

Vern Tiers-Monde sur tous les fronts !

En cette fin d’année, VERN TIERS MONDE est sur tous les fronts !
En effet, la fin de l’année se rapproche et pour connaître les jours qui défilent, nous avons réalisé le calendrier 2018, il est à vendre 3€ minimum, vous pouvez en prendre ou nous vous les envoyons par la poste pour les personnes qui sont éloignées.
L’argent récolté permet le financement de projet dans les pays que nous aidons, alors n’hésitez pas à en commander pour distribuer à vos proches. Vous pouvez les retirer chez Maryvonne Panaget ou chez Denis (commande possible par mail)
Par ailleurs, votre association préférée sera présente sur les marchés de Noël de Vern sur  Seiche le 2 Décembre de 10 h  à 18 h ,  à Betton  le 3 Décembre de 10 h  à 18 h , et à Monfort sur Meu le 9  Décembre de 10 h  à 18 h, si vous souhaitez venir nous voir et nous aider, n’hésitez pas à nous  le dire.
Enfin, dans les prochains jours, nous vous ferons parvenir un lien pour vous inscrire pour les emballages cadeaux aux deux magasins  Leclerc  et  le planning pour la patinoire, ainsi qu’un planning pour une nouvelle activité  les peluches motorisées qui aura lieu également à Leclerc.
Merci à l’avance à tous pour votre investissement bénévole !

Coutumes Malagasy

grands-parents et le petits filsComme dans tout pays du monde, Madagascar a ses propres coutumes. Elles font partie de son identité. Certes, ces coutumes varient dans chaque région, voire même dans chaque famille. Mais, ce qui est certain c’est que le fond est commun, basé sur le « Fihavanana » qui n’est point facile à traduire en français, mais le mot fraternité peut le traduire.

Pour entretenir le Fihavanana … Suite …

Apprendre le malgache #24 : le tabou

Ny fady (le tabou)

A : Hono ho aho, mba misy fady ve aty aminareo aty ?

PH: Hounou oua, mba misi fadi vé ati aminaréou ati ?

TR : Dis, est-ce qu’il y a des tabous ici ?

B: Ie, ny olona avy aty amin’ity faritra ity aloha fady tongolo sy hena kisoa e! Fa izahay manokana tsy misy zavatra maha fady anay noho izahay mpiavy eto.

PH: Ié, ni ouloun avi ati amin’ti faritra ‘ti alou fadi toungoulo sy héna kisou é ! Fa ‘zahai manoukana tsisi zavatr ma fadi anai nouhou ‘zahai mpiavi étou.

TR : Oui, les gens qui viennent d’ici ne mangent pas d’oignon ni de viande de cochon ! Mais pour nous, on n’a pas de tabou parce que nous ne sommes pas des natifs d’ici.

A: Izany hoe ianareo izany mihinana ihany? Dia fa maninona hono no misy izany fady izany e?

PH: ‘zani houé naréou ‘zani minana iani? Dé fa maninouna hounou nou misi ‘zani fadi ‘zani é ?

TR : Donc vous vous en mangez ? Et quelle est la raison de l’existence de ces tabous ?

B: Mihinana izahay ka, sady tsy misy na inona na inona mahazo anay izany fa fotsiny rehefa hoe misy toerana fady an’ireo zavatra ireo dia tsy mihinana raha hoe andeha ho any. Dia misy antony avy any amin’ny razambe andry zareo any fa tsy fantatro tsara aloha e

PH: Mihinana ‘zay ka, sadi tsisi na inouna na inouna mahazou anai ‘zani fa foutsini réhéfa houé misi touérana fadi an’iréou zavatr’reou dé tsi minana ra oué hou ani. Dé misi antouni avi ani amin’réou razambé andri zaréou ani fa tsi fantatrou tsara alou é!

A: Ai, fa ireny tokoa kay moa tsy maintsy hoe misy dikany foana fa ry zareo ihany no mahafantatra azy koa.

PH: aiiii, fa réni toukoua kai mou tsi maintsi misi dikani fouan fa ri zaréou iani nou mafantatr’azi kou.

TR: Ah oui, donc il y a toujours des raisons pour ces tabous mais c’est seulement eux qui le savent.

B: Ie, fa raha any amin’ny fianakavianay manokana aloha dia tsy misy an’izany fady izany e. Akotran’ireo fady iraisan’ny besinimaro ohatra hoe ny miaraka amin’ny olompady sy ny sisa.

PH: Ié, fa ra ani amin’ni fianakavinai manoukan aloud é tsisi an’zani fadi ‘zani é. Akotranréou fadi iraisan’ni bésinimarou, ouatra oué ni miaraka amin’ouloupadi si ni sisa.

TR : Oui, mais pour notre famille, on n’a pas de tabou spécial. Juste les interdits pour tout le monde comme l’interdiction de coucher avec les personnes interdites c’est-à-dire les gens de la famille etc…

Maintenant c’est à vous !

Apprendre le malgache #23 : hamadika

Hamadika

A : Tonga indray ity ny ririnina ka efa ho fotoanan’ny famadihana indray atsy ho atsy!

PH: Toung ‘ndray ‘ty ni ririnin ka éf ou foutouanan’i famadiana ‘ndray atsi ou atsi.

TR: L’hiver arrive et la période pour les retournements des morts arrive aussi.

B: Ie, efa hivaoka daholo ny zanadrazana sy ny mozika sy ny sisa!

PH: Ié, éf ivok daoulou ni zanadrazan si ni mouzik si ni sia !

TR : Oui, et les descendants vont faire la fête avec la musique et tout.

A: Fa tsara kosa aloha rehefa famadihana fa mba mifankahita amin’ireo havana efa ela tsy hita, misy ary moa dia mbola vao eo vao mifankafantatra hoe hay mpiray fasana.

PH: Fa tsar kous alou reef famadiana fa ba mifakaita amin’iréou avan éf éla tsi ita, misi ari mou dé boula vaou éou vaou mifakafatatra oé ai mpirai fasana.

TR : Mais le retournement des morts est bien car c’est l’occasion de revoir les membrse de la famille que l’on n’a pas vu depuis longtemps, et des fois c’est là qu’on se rend compte que telle personne partage le même tombeau que le nôtre.

B: Ie, izay kosa aloha no maha tsara an’ilay fotoanan’ny famadihana e, mba fotoana ihaonan’ny mpianakavy, sady miaraka mikorana sy mifaly.

PH: Ié, ‘zay kous alou nou ma tsar an’lé foutounan’ni famadian é, ba foutouana iaounan’ni mpianakavi, sadi miaraka mikouran si mifali.

TR: C’est ce qui est bien dans le retournement des morts, c’est le moment pour la famille d’être réunie tout en s’amusant et en dansant.

C’est à vous de répéter maintenant

Le Famadihana

Le recouvrement des razana.

Le recouvrement des razana.

Le Famadihana ou « retournement des morts » est une coutume des « Hautes Terres Centrales Malagasy » notamment chez les  «Merina » et les « Betsileo ». C’est un rite où on sort les restes de défunts du tombeau et on les recouvre de nouveaux linceuls. Le Famadihana se pratique tous les 5 à 7 ans, en saison sèche (Aout, Septembre). Au fil des temps, les linceuls de défunts sont abimés et peuvent s’éparpiller : il faut les remplacer, les renforcer. Suite …