Arendre le malgache #21

Didipoitra (circoncision)

A: Arahaba ririnina e!
            PH: Araaba ririna é !
            TR: Félicitation!

B: Samy vita e!
            PH: Sami vita é !
            TR: A nous tous!

A: Dia ho mora fery anie ny zaza ary ho ambinintsoa hatrany e!
            PH : Dé ou moura féri anié ni zaza ari ou abinitsou atrane é !
            TR : Que la plaie de l’enfant se cicatrise vite et qu’il soit béni !

B: Misaotra betsaka dia mirary soa antsika rehetra e!
            PH : Misaoutra bétsak dé mirari sou atsik réétra é !
            TR : Merci beaucoup et meilleurs vœux à tous.

Explication : « Arahaba ririnina » ( ririnina signifie hiver) et « samy vita » sont  les salutations en cas de circoncision.

Maintenant, c’est à vous !

L’hiver et ses activités

Juillet et Août sont les mois les plus froids de l’année. Dans certaines régions des Hautes Terres Centrales, l’hiver est rude comme à Antsirabe, Fianarantsoa où la température peut descendre jusqu’à 7°C. Par contre, dans les régions côtières l’hiver est plus tolérable. Juillet et Août sont également les mois … Suite …La soupe dans la rue.

Bourse aux Livres et aux Collections

Logo4La 2e Bourse aux Livres et aux Collections est sur les rails !

Elle se déroulera le dimanche 28 janvier 2018 à Vern sur Seiche. C’est encore loin pour les visiteurs, mais pour les exposants c’est déjà l’heure des inscriptions !

Jusqu’au 25 septembre, priorité est donnée aux adhérents de PHILAPOSTEL Bretagne, Philatelic’Club de Vern, et VERN TIERS MONDE. Alors, si vous souhaitez vendre ou échanger vos timbres, livres, capsules de champagne, cartes postales, monnaies et billets, vieux papiers, fèves, miniatures de véhicule ou de parfum, ou autres collections avec nos visiteurs (quasiment 400 personnes l’an passé), n’hésitez pas à vous inscrire dès maintenant !

Consultez notre page spéciale avec tous les renseignements : c’est ici.

Terre et foncier : lettre ouverte au Président de la République Malgache

Depuis le mois de mai 2017, le Président de la République de Madagascar s’adresse au grand public à travers un exposé de six minutes environ sur un sujet variable intitulé « Le Rendez-vous – Fotoambita ». La douzième intervention du 21 juillet a été consacrée à la Terre et au Foncier. Veuillez trouver ci-dessous une première réaction du Collectif TANY à cette intervention.

LETTRE OUVERTE A MONSIEUR LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE DE MADAGASCAR RELATIVE AU « FOTOAMBITA N°12″ CONSACRE A LA TERRE ET AU FONCIER.

Monsieur Le Président de la République,
Le Collectif TANY, dont la mission consiste à appuyer les citoyens et paysans malgaches dans leur développement et dans la défense de leurs terres et ressources naturelles, a visionné attentivement et avec un grand intérêt votre douzième intervention sur « Le Rendez-vous – Fotoambita », consacrée particulièrement à la Terre et au Foncier.
En premier lieu, nous rappelons que le Collectif TANY tient à ce que toutes les décisions concernant les terres ne doivent ni oublier ni exclure la majorité des citoyens malgaches Suite sur le site du collectif Tany …

Le collège Aïna en fin d’année

Les CP.Le collège Aina clôture l’année scolaire 2016/2017 le 29 Juin dernier. Au fait, le mois de Juin est riche en évènements au collège. Début Juin, c’est la fête du collège. Dans les autres collèges, une fête du collège est une occasion de gagner de l’argent pour le collège. Pour le collège Aina, c’est vraiment « une fête » pour les plus de 370 élèves qui y sont éduqués. Chaque classe, de la CP au troisième, se présente devant le public pour des danses, des kabary (discours), poèmes. Comme chaque année,  Suite …

La préparation des examens

En pleine revision.A Madagascar, le mois de juin est un mois de festivité. C’est le mois de la fête de l’indépendance : le 26 juin. Pour les élèves, parents et enseignants, c’est le mois des examens ou de la préparation des examens. Pour les écoles, collèges et lycées publics, le mois de juin est le mois  Suite…

Une mère de famille au travail

Les femmes et leurs fardeaux.Une mère malagasy a, sans doute, la même situation que tant de mères des pays en voie de développement.

Chez nous, une femme est destinée au mariage, à faire la cuisine, à élever les enfants et à s’occuper du mari. Bref, la femme au foyer Suite …

Appel à bénévoles

Le  21 et 22  Août prochain nous faisons appel à tous les bénévoles qui voudraient nous aider pour deux jours de tri et de nettoyage chez Jo (à La Rognée à Vern) Il faudrait deux équipes : 

– une au tri et tours de déchetterie
– une pour la réparation du caisson et son organisation
Même si vous ne pouvez nous consacrer qu’une heure ou deux, pas de problème.
Il  vous faut simplement  prévenir Denis pour l’organisation des grillades
Merci d’avance !!

Les funérailles à Madagascar

Les divers tombeaux.

Merina est une des 18 tribus de Madagascar. C’est le déroulement d’un enterrement en Imerina, sur les Hauts Plateaux, qui sera décrit ici. Mais, le rite est, en général, le même dans toute l’île.

Les Malagasy croient à la vie après la mort. Un défunt est sujet de respect. On doit  Suite …

L’insécurité à Madagascar

mur, grillage, barbeleMadagascar est un pays pauvre. L’insécurité est un problème incontournable. Ces temps derniers, elle est de plus en plus accentuée, aussi bien à la campagne qu’en ville. Dans le Sud, fief de zébu (bœuf) : le mot « Dahalo » ou « Malaso » (voleurs de bœufs) est un vocabulaire connu de tous. A l’origine, « voler un bœuf » est une coutume qui marque de virilité, dans certaines tribus comme les « Bara ». Ainsi, oser voler un bœuf est une marque de passage à l’âge adulte, prêt à être un père de famille. Une jeune fille « Bara » ne se marie pas avec un jeune homme qui n’est pas passé à ce stade. Mais, de plus en plus, la coutume s’est transformée, c’est devenu un vol massif de zébu. Partout où il y a des bœufs, les Dahalo sont là. Les Dahalo s’organisent en bande armée attaquant un village entier. Suite …

Apprendre le malgache #17 : sécurité

FANDRIAMPAHALEMANA (SÉCURITÉ)

A : Manao ahoana daholo ianareo any izay ? Efa mba miha tsara ve ny fandriampahalemana any an-tanana any?

Ph: Manaou aoun dahoulou ‘naréou an ‘zay? Éfa mba miha tsara vé ny fandriapalémana any an-tanana ani?

            Tr: Comment va tout le monde? Et la sécurité chez vous s’est-il améliorée ?

B : Efa azo lazaina ho milamindamina ihany aloha e ! Fa ny alabotry isan-karazany no tsy hita mihintsy izay anaovana azy!

Ph: Efa azou lazain hou milamidamin ianuy lou é! Fa ny alaboutry isan-karazani nou tsy hita mintsy ‘zay anaouvana azy!

            Tr: On peut dire que ça va mais on ne sait quoi faire pour les vols sur pied !

A : Ary manao ahoana kosa ny fandraisana andraikitra ataon’ny mpitandro ny filaminana ?

Ph : Ari manaou aona kousa ni fandraisan’andraikitra ataoun’ny mpitandrou ni filaminan ?

Tr : Et la prise de responsabilité des forces de sécurité (gendarmerie, police, quartier mobile, agent de sécurité) ? 

B : Tena efa miezaka kosa aloha izy ireo manao ny asany e ! Izay no mampiena ny fanafiana amin’ny alina !

Ph: Téna éfa miézak kousa alou izy ‘reo manaou ny asani é! ‘zay nou mampiéna ny fanafiana amin’ny alina!

            Tr: Ils font bien leur travail, c’est pour ça que les attaques dans la nuit régressent !

Maintenant c’est à vous : écoutez et répétez ! fandriampahalemana

La protection de l’environnement

L'arrosage.A cause de la menace de la sécheresse et de la pluie tardive, nos compatriotes sont conscients de la nécessité de sauvegarder notre environnement. Plus que jamais, la déforestation, c’est- à- dire le recul, la destruction de la forêt, est un fait reconnu par la majorité. Chaque année, le feu de brousse détruit des milliers d’hectares de prairie. Il ravage le pâturage, les champs de culture et même les habitations. Hélas, certains de nos paysans … Suite …

Apprendre le malgache #16 : les points cardinaux

LES QUATRE POINTS CARDINAUX.

A: Hono oa, aiza ho aiza eto moa izany ny Atsimo?

            Ph : Hounou oua, aiz ou aiz étou mou ‘zan ni Atsimou ?

            Tr : Dis, vue d’ici, c’est où le Sud ?

B: Any amin- dry nenifara izany e!

            Ph : ani amin-dry nénifara ‘zan é !

            Tr : c’est chez ta tante !

A : Ary ny Avaratra?

            Ph : ari ni Avaratr?

            Tr : Et le Nord

B: Hitanao ilay mpivarotra miloko menamena atsy ambadika atsy , any izany Avaratra izany!

Ph: Itanaou ‘lay mpivaroutra miloukou ménaména atsi ambadika atsi I, ani ‘zan avaratra ‘zan!

Tr : Tu vois l’épicerie en rouge de l’autre côté-là ? le Nord c’est là-bas.

A: Ary ny Atsinana indray aiza?

            Ph : Ari ni Atsinana ‘dray aiza ?

            Tr : Et l’Est, c’est où ?

B: Avy any amin’ny iposahan’ny masoandro e! Dia ary amin’ny hodiany indray ny Andrefana!

Ph : Avi ani @n’ny ipousahan’ny masouandrou é ! Di ary @n’ny oudiny ‘ndray ny Andrefana !

Tr: c’est du côté où se lève le solieil et l’Ouest c’est du côté où il se couche.

A: Ai, izay vao tena mazava amiko ilay izy! Misaotra betsaka e!

            Ph: aii, ‘zay vaou tén mazava amikou ‘lay izy

            Tr: ah, c’est plus Claire maitenant. Merci beaucoup

Et maintenant, c’est à vous ! les quatre points cardinaux

Le foyer Malagasy

Cuisiniere electrique en resistance.Comme tous les habitants de la Terre, les Malagasy s’alimentent, cuisinent. Mais, quel et le moyen utilisé pour cuire les aliments ? Certes, la cuisinière à gaz ou la cuisinière électrique sont les moyens les plus pratiques. Elles ne demandent pas beaucoup de temps. Mais, peu de Malagasy ont le privilège d’avoir de tels moyens. Une bouteille à gaz est trop chère. De même, Suite de l’article …