Nouvelle mission de Vern Tiers-monde

En fin de semaine, Mathilde, Nadège, Valery, Daniel et Denis, s’envoleront vers Madagascar pour une mission de deux semaines. Ils rejoindront Danielle et Roger ainsi que Michel, déjà sur place.

Il s’agira de former au niveau avancé les apiculteurs d’Ambolo pour la 2eme phase de ce projet, mais aussi de démarrer la mise en place de la pompe solaire pour les jardins pédagogiques d’Androhibé. De plus, il s’agira aussi de former les jeunes aux gestes élémentaires de survie et des cours seront donnés sur l’hygiène des mains. Enfin, ce sera l’occasion de visiter les différents sites où intervient VERN TIERS MONDE, et en particulier l’orphelinat Topaza à Antananarivo.

Tous les adhérents leur souhaitent une pleine réussite pour cette nouvelle mission.

Ruches

les ruches d’Ambolo

IMG_0040

l’orphelinat To.Pa.Za

Paquets-cadeaux : il reste de la place !

Cette année, l’opération Paquets-Cadeaux est destinée à l’achat de pompes à eau solaire pour le collège d’Androhibé, au Nord de la capitale de Madagascar.

Il reste de la place sur le planning pour les bénévoles qui souhaitent participer. Merci à l’avance. Plus nous serons nombreux, mieux ce sera !  N’hésitez pas à faire appel à vos voisins, vos amis.

Inscriptions en direct sur Dropbox

Madagascar : un air de paradis …

Mercredi 1er octobre à 20h45 sur France Ô, le magazine Investigatiôns propose de se pencher sur Madagascar.

Au sommaire : Un air de paradis (1/4) : Madagascar. Un documentaire français réalisé par Patrick Dedole, Thomas Delorme, en 2014. Direction Madagascar à la découverte de ce territoire en pleine reconstruction. Malgré ses richesses, l’île n’arrive pas à accéder à un développement économique et social … A voir sur France Ô ce mercredi (ou rediffusion le 15 octobre à 22h35).

La saison de la vanille s’annonce prometteuse

A Madagascar, la campagne de vanille verte a commencé il y a presque deux semaines, et les dates d’ouverture s’échelonnent jusqu’au mois de septembre selon les zones littorales ou montagneuses. Une campagne qui serait plutôt bonne selon les producteurs. Madagascar est le premier exportateur de vanille mondiale et cette filière fait vivre 80 000 familles dans le pays, mais elle est aujourd’hui menacée par la médiocre qualité de la production ces dernières années.  Suite…                                                                                                               Vanilla_planifolia_1_0

Flambée de l’immobilier à Madagascar

A Madagascar, les projets immobiliers se multiplient. Après cinq ans de transition et de mise au ban de la communauté internationale, l’économie du pays est encore dans une situation difficile. Le nouveau régime compte sur le privé et le retour des investisseurs pour amorcer une reprise, mais il est un secteur qui affiche déjà une relance, c’est le secteur immobilier. Dans la capitale et ses alentours, les projets de construction sont nombreux et les professionnels sont optimistes. Ils visent la classe moyenne supérieure. Certains projets de luxe de grande envergure voient aussi le jour. Ecoutez le reportage à Antananarivo sur RFI.

la scolarisation à Madagascar

Découvrez aujourd’hui la nouvelle enquête des correspondants de VERN TIERS MONDE Michel et Edmine, à propos de la scolarisation et l’éducation des enfants à Madagascar.

Ecole
Et pour faire suite à ce sujet, voici l’article paru le 13 juin sur http://news.icilome.com :

Madagascar lancera samedi une campagne nationale d’insertion et de réinsertion scolaire et professionnelle des enfants déscolarisés, a-t-on appris vendredi auprès du ministère malgache de l’Education nationale.
La campagne sera officiellement lancée dans la ville de Fianarantsoa, dans le centre-sud de la Grande Ile et des campagnes régionales s’enchaîneront ensuite.
A court terme, 500.000 enfants, adolescents et jeunes déscolarisés ou non scolarisés, âgés de 7 à 15 ans dans chaque région de Madagascar, sont les premiers visés.
Ils devront rejoindre les bancs de l’école pour la prochaine rentrée scolaire 2014-2015, a-t-on indiqué.
Vers la mi-juillet de cette année, les enfants passeront un test de niveau afin de pouvoir les catégoriser. Ils auront des séances de remise à niveau durant les périodes de vacances avant de pouvoir être finalement insérés ou réinsérés à l’école ou dans des centres de formations professionnelles adéquates lors de la prochaine rentrée scolaire, a-t-on indiqué.
Ce programme, mené en collaboration avec les partenaires techniques et financiers, dont l’UNICEF, l’UNESCO et la Norvège, s’ étale jusqu’en 2018 et ciblera près de 2,5 millions d’enfants malgaches, soit 500.000 enfants par an.

Education numérique : une chance pour le tiers-monde ?

Le programme Education numérique sera mis en place auprès de 30 établissements scolaires publics dans les 22 régions de Madagascar, suivant un protocole d’ accord signé mercredi entre le ministre malgache de l’Education nationale malgache, Paul Rabary, et la présidente de l’association humanitaire d’Orange Solidarité Madagascar, Josie Randriambeloma.

Le choix des 30 écoles pilotes malgaches a été validé par le ministère de tutelle, qui apporte également son soutien dans la démarche en vue de l’obtention d’exemption du paiement des droits et taxes douaniers, mais aussi la proposition de contenus en lien avec le programme scolaire officiel à Madagascar, a-t-on précisé.

L’objectif du programme est de faciliter l’imprégnation du programme éducatif en ajoutant des contenus numériques dans les classes primaires et secondaires, à travers une méthode ludique tout en étant efficace par les technologies de l’information et de la communication (TIC), afin de permettre aux élèves d’enregistrer de meilleurs résultats, a-t-on mentionné.

Aux côtés de quatre autres pays, à savoir le Cameroun, le Niger, la Tunisie et le Sénégal, Madagascar est l’un des pays pilote de ce programme ambitieux lancé cette année par la Fondation Orange.

Source : Afriquinfos.com

La vanille : une aubaine pour Mada ?

Madagascar passera-t-il à côté de sa campagne de commercialisation de vanille en dépit d’une production qui, selon certains analystes, sera exceptionnelle? D’après L’Express de Madagascar, le choix de la date d’ouverture de la campagne, qui a été fixée au 1er juillet, risque de se révéler préjudiciable aux agriculteurs dont la production se détériore, parce que n’ayant pas encore été récoltée. «Mes gousses de vanille sont arrivées à maturité depuis au moins deux semaines et je constate avec inquiétude que la quantité qui se détériore sur place, augmente de jour en jour. Je ne comprends pas pourquoi l’Etat a choisi cette date.» indique Flav, un producteur de la commune de Bemanevika.

Un avis partagé par un expert qui a requis l’anonymat. «Dans la situation actuelle, la date du 1er juillet correspond davantage à l’ouverture de la campagne à Andapa où la floraison n’a commencé qu’au mois d’octobre. Cette date ne peut donc pas être généralisée à l’échelle nationale » explique-t-il.

vanille

Selon le quotidien malgache, la production est déjà arrivée à maturité dans la zone SAVA, (Sambava, Antalaha, Vohémar, Andapa), qui représente l’un des principaux bassins de production du pays. Aussi l’actuelle date de lancement de la campagne, accroît-elle leur vulnérabilité face aux spéculateurs qui achètent à bas prix et de façon illégale leur production.

D’après les analystes,  la hausse actuelle des cours de la vanille naturelle devrait profiter à Madagascar qui détient 80% de la production mondiale.

Source : Agence Ecofin

Mada et la croissance verte

Une nouvelle formule. Avec l’appui de la Banque africaine de développement (BAD), le gouvernement a lancé, hier, un dialogue national sur la croissance verte, à Ankorondrano. Un atelier dont le principal objectif annoncé est l’élaboration d’une feuille de route qui devra définir les actions à entreprendre « à moyen terme » pour que Madagascar s’engage dans une « croissance plus verte » et durable.
« (…) Nous souhaitons qu’un projet de feuille de route soit présenté par les participants, projet qui définira les actions à entreprendre pour s’engager sur la voie d’une croissance plus verte pour le pays, dans le cadre de la nouvelle stratégie de développement à moyen terme », a déclaré Abdelkrim Bendjebdour, représentant résident de la BAD à Mada­gascar, dans son allocution, lors l’ouverture de l’atelier d’hier. « L’économie verte », comme il l’a également nommé, est un modèle de développement supposé assurer « une croissance durable et inclusive », particulièrement pour les pays dotés de richesses naturelles exceptionnelles comme Madagascar. Suite…

Saisie record de bois de rose

La lutte contre le trafic de bois de rose de Madagascar semble payer quelques dividendes. La semaine dernière, plus de 500 tonnes de ce bois précieux ont été découvertes sur un bateau par la douane kenyane au port de Mombasa.
Les 4 400 rondins, issus des parcs nationaux de la Grande île, ont transité par Zanzibar avant d’être chargés sur un navire à destination de Hong-Kong.
La valeur de la cargaison est estimée à 12,8 millions de dollars par l’Environment Investigating Agency, une organisation internationale indépendante. Celle-ci base son évaluation sur le prix de revente du bois de rose en Chine, où il est transformé en meubles, qui avoisinerait les 25 000 dollars la tonne.
bois_de_rose
Mardi dernier, le président malgache avait déjà révélé en conseil des ministres que 28 conteneurs de bois de rose avaient été saisis à Colombo, au Sri Lanka, lors d’une opération menée conjointement les jours précédents par la douane sri-lankaise et Interpol. Là aussi, le bateau était en partance pour Hong-Kong. Dans les deux cas, les noms des véritables propriétaires du chargement ont été soigneusement dissimulés. Suite…

Insécurité alimentaire dans le sud de Madagascar

Le Programme alimentaire mondial (PAM) a exprimé mardi son inquiétude concernant la situation alimentaire critique dans le sud et sud-ouest de Madagascar, où 28% des ménages dans les zones rurales souffriraient d’insécurité alimentaire.

« Le nombre de personnes menacées par la faim s’élève à quatre millions, après que des cyclones et une invasion de criquets ont endommagé les récoltes de l’année précédente», a indiqué une porte-parole du PAM, Elisabeth Byrs, lors d’une conférence de presse à Genève.

« Les communautés les plus vulnérables sont encore confrontées à des conditions défavorables, notamment la poursuite de l’invasion acridienne et la faiblesse des précipitations. Les perspectives en termes de récoltes sont particulièrement défavorables dans les zones touchées par les criquets », a ajouté Mme Byrs. Suite…

L’huile lourde de Tsimiroro

La production et la vente d’huile lourde de Tsimiroro peuvent assurer 8 à 10% des recettes de la région sud-ouest de Madagascar et apporter des ressources non négligeables à la caisse de l’État, selon le ministre auprès de la Présidence en charge des Ressources stratégiques, Joeli Valérien Lalaharisaina, ce lundi 26 mai en marge de la rencontre organisée par la Banque africaine de développement (BAD) à Ankorondrano.

Des pourparlers sont engagés entre Madagascar Oil et la Jirama en vue de la transaction. 73 000 barils d’huile lourde seraient vendus à prix d’usine à la Jirama selon le ministre Joeli Lalaharisaina. Et bien que ce ne soit qu’un essai à partir du mois de juin prochain jusqu’au mois de novembre, on espère que la Jirama verra ses charges et ses dépenses bien allégées pour en faire profiter les ménages, a-t-on compris. En tout cas, le ministre des Ressources stratégiques note que des études sont encore en cours et se poursuivront pour évaluer techniquement et financièrement la rentabilité de l’huile lourde sur le marché – rentabilité par rapport aux produits importés en matière de consommation et de transport. L’usage de l’huile lourde ne nécessiterait pas de gros investissements pour les industries ni en matière d’équipements ni en matière d’outillages selon certaines sources.
Source : Tribune.com

Madagascar et le WWF pour la protection de la biodiversité

Un nouvel accord de partenariat a été signé jeudi entre l’Association Nationale Madagascar National Parks (MNP) et le Fonds International pour la nature à Madagascar et dans l’Océan Indien Occidental (WWF MWIOPO) pour les trois prochaines années, en faveur de la conservation des aires protégées et des zones périphériques situées au coeur des paysages prioritaires de WWF, jeudi.

   tortue      lemurien
Plus de 2 millions d’hectares de superficie sont couverts par cet accord, combinant les aires protégées et parcs nationaux gérés par MNP et six zones d’intervention prioritaires de WWF Madagascar, a-t-on indiqué lors de la conférence de presse.
Madagascar abrite 5% des espèces végétales et animales du monde, dont plus de 80% sont endémiques. Ce nouvel accord de MNP et WWF couvrent 85% des espèces de lémuriens en danger critique et 99% d’ espèces d’oiseaux endémiques, a-t-on précisé. Suite…

Thalassa à Mada

France 3 a diffusé le 9 mai dernier l’émission Thalassa sur Madagascar. Au programme :
- les lémuriens : le Prince d’Antréma et les Sifakas
- voyage sur la Côte Vanille
- Perle & la langouste
- dans le sillage des goélettes

Emission à revoir sur le site de TV5 Monde

Le père Pedro a plaidé la cause des enfants malgaches

Le père Pedro vient régulièrement parler de son association, Akamasoa, qui subvient aux besoins de 13 500 enfants. Grâce à cette organisation, des écoles ont été construites permettant aux enfants qui vivaient dans la décharge près de Tananarive (Madagascar) d’en sortir mais aussi d’être scolarisés et nourris.

Le nouveau maire de la commune, Claude Louis, a accueilli chaleureusement le visiteur en citant Victor Hugo : «  Je suis de ceux qui pensent que l’on peut détruire la misère. La misère est une maladie du corps social comme la lèpre était une maladie du corps humain  » et l’élu conclut «  notre rêve est l’éradication de la misère du monde  ». Suite…

Mission à Madagascar : le retour

Daniel, Denis, Michel et Mélanie sont de retour de Madagascar où ils ont assuré plusieurs activités pour VERN TIERS MONDE du 21 avril au 5 mai dernier, en particulier le démarrage du projet « Apiculture raisonnée à Ambolo » : retrouvez leur compte-rendu de mission.

bases mobiles contre les criquets

A Madagascar depuis le mois de novembre 2013 une des plus grandes opérations de lutte contre les invasions des criquets est en cours. Depuis l’année dernière les deux tiers du pays sont envahis par ces criquets, qui ont été vus jusqu’aux abords de la capitale malgache. Pour lutter contre cette invasion, la FAO, l’agence des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture, a installé trois bases mobiles, équipées d’hélicoptères et d’un avion. Reportage dans l’une de ses bases mobiles dans la région Bongolava à l’ouest du pays.

criquets7 heures du matin, à 200 km à l’ouest de la capitale malgache. L’hélicoptère survole un nuage noir de 3 km de long sur 500 m de large : des criquets. L’hélicoptère déverse 400 litres de Chlorpyrifos, le pesticide. Vu du sol, on dirait un canadair dans la fumée qui éteint un incendie. Suite…

le vaccin contre la diarrhée gratuit

La 16e édition de la SSME (Semaine de la Santé de la Mère et de l’Enfant) se tiendra sur tout le territoire malgache du 5 au 9 Mai 2014. Elle ciblera près de 4 347 000 enfants de moins de 5 ans et 454 000 femmes enceintes, à plus de 4 mois de grossesse. Elle est associée à la troisième Semaine Africaine de la Vaccination (SAV) ayant pour thème « La vaccination, responsabilité partagée ».

« Cette 16ème édition de la SSME sera marquée par l’introduction officielle du vaccin antirotavirus dans le Programme Elargi de la Vaccination (PEV) à Madagascar, un vaccin qui protège contre l’une des causes principales de la diarrhée sévère et aiguë. Suite …