Une belle mobilisation pour le festival de Vern-Tiers Monde

Une semaine d’actions

Le festival de Vern-Tiers-Monde s’est terminé samedi. Il a commencé la semaine dernière par une exposition de Pierre de Vallombreuse sur les Hadzabes, les derniers vrais nomades d’Afrique, cette exposition toujours en place au Volume a fait l’objet d’une conférence-débat.

Un autre débat à l’auditorium portait, lui, sur le projet de reboisement en Haïti. Ce week-end marché, assemblées, et soirées ont permis de rassembler tous ceux qui soutiennent Vern-Tiers-Monde dans ses actions.

Un marché solidaire

Venant de tout le département, 22 associations pour l’Afrique et l’Asie étaient présentes place de la poste à proximité du marché hebdomadaire samedi. Le but, faire connaître leurs actions et disposer d’un point de vente qui leur était offert afin de récolter de l’argent pour les causes qu’elles soutiennent. Ainsi l’association rennaise Ndialaban International, qui aide l’association Ebène du Sénégal dans un projet éducatif envers des enfants en situation de précarité. L’association aide au financement des frais du centre d’accueil.

Mobilisation des associations

Une douzaine de présidents d’associations d’aides humanitaires oeuvrant pour Madagascar étaient rassemblés samedi en présence du conseil général dans le but de structurer le Collectif 35, « qui existe déjà », souligne le président de Vern-Tiers-Monde Denis Aubrée, « mais sans être vraiment organisé ». Une association type « loi de 1901 » chapeauterait toutes les associations et disposerait de ce fait de plus de poids dans ses actions. Le collectif souhaite faire prendre conscience de la situation très difficile de nos jours à Madagascar.

A l’assemblée générale de Vern Vern-Tiers-Monde qui suivait, l’association a décidé d’entrer de fait dans le « collectif 35 » et de créer une branche « Sénégal », suite à la demande d’un groupe de vernois de s’associer.

La priorité affichée pour le Sénégal étant la construction d’un puits dans un village de brousse.

À partir de jeudi, Vern Tiers-monde fait son festival

Trois questions à…

Élisabeth Viot et Denis Aubrée,

de l’association Vern-Tiers-Monde. Leur festival annuel a pour but de récolter des fonds pour financer différents projets.

Concrètement, quelles sont vos actions ?

Après avoir privilégié l’information des habitants de la commune, sur les problèmes liés au développement dans les pays du Tiers-monde (par des actions dans des écoles, des conférences…), notre action aujourd’hui est dirigée principalement sur l’aide apportée à l’Île de Madagascar. Notamment auprès des deux établissements situés dans la capitale à Antananarivo, l’orphelinat Avotra dans le quartier Amboditsiry, et l’école Aîna, quartier Androhib.

Quels financements et pour qui ?

Le coût de fonctionnement ne dépasse pas le montant des cotisations de ses adhérents volontaires. Ce qui permet d’envoyer l’intégralité des dons sur deux destinations, sûres et contrôlées, à Madagascar à l’école Aïna tenue par les soeurs de Saint-Joseph de Cluny et l’orphelinat Avotra tenu par M. Radjatsone. Nous soutenons aussi les parrainages, les microcrédits qui encouragent des projets, des scolarités d’enfants au Cameroun, la mise en place d’un dispensaire de brousse en Tanzanie et une aide à la reconstruction à Haïti.

Quel est le programme pour le festival ?

Jeudi 8 mars, à 20 h 30, salle des fêtes de La Chalotais, projection du film Les pépinières de Furcy, suivi d’un débat sur le projet de reboisement en Haïti. Vendredi 9 mars à 20 h 30, au Volume, conférence-débat avec Pierre de Vallombreuse sur les Hadzabes, les derniers vrais nomades d’Afrique. Minés par l’avancée du monde moderne, ils assistent impuissants à l’effondrement de leurs valeurs. De son côté, Vern Tiers-monde proposera son regard sur le peuple malgache, les parallèles et différences entre ces deux peuples. Les réservations sont conseillées auprès du Volume. Enfin, samedi 10 mars de 9 h à 13 h, un marché solidaire, place de La Poste et à 19 h, repas dansant salle de La Chalotais. Une exposition photos aura lieu jusqu’au 4 avril, l’exposition de Pierre de Vallombreuse.

Réservation repas dansant auprès du centre des Marais : 02 99 62 83 27 ou 06 10 89 95 58.

Une expo photo avant une rencontre avec Pierre de Vallombreuse

Dans le cadre de son festival qui aura lieu du 8 au 10 mars prochain, Vern Tiers-monde s’est associé au Volume dans la programmation d’une exposition à travers Pierre de Vallombreuse qui ne cesse, depuis plus de vingt ans, de sillonner le monde pour photographier les minorités ethniques, devenant le témoin des conflits qui bouleversent la vie de ces peuples. Il a constitué un fonds photographique, en évolution constante, sur plus de trente minorités, sans équivalent connu à ce jour.

Il vient une nouvelle fois à la rencontre des derniers peuples nomades de la planète… Cette fois-ci il présente les Hadzabes, peuple d’un millier d’individus, chasseurs-cueilleurs perdus au nord de la Tanzanie. Cette exposition d’une trentaine de clichés noir et blanc vient des Champs Libres qui exposent les photos de l’artiste ponctuellement puis cinq ans, et effectue avec lui un travail avec plusieurs communes. La trentaine de clichés exposés était présentée lors du vernissage vendredi dernier par Yves-Marie Guivarch et Annie Marderos.

« C’est une façon de faire connaissance avec leur mode de vie, l’économie, et de prendre connaissance d’une situation préoccupante qui est une réelle menace sur leur existence, à travers le Sida ou encore le rétrécissement de leur territoire avec l’arrivée d’autres ethniques ».

Une rencontre avec Vern-Tiers-Monde

Ce sera vendredi 9 mars à l’auditorium. L’artiste interroge sur le rôle des sociétés occidentales dans les menaces qui pèsent sur ces peuples, et la part que nous pouvons jouer sur leur préservation. Vern-Tiers-Monde proposera son regard sur le peuple malgache, les parallèles et différences entre ces deux peuples que la mer sépare.

Pratique : exposition visible aux heures d’ouverture du Volume. Rencontre vendredi 9 mars à 20 h 30 à l’auditorium, réservation conseillée au 02 99 62 96 36.

La bonne gestion de l’eau offre des subventions aux associations

 

Une loi permet aux communes et aux établissements publics de coopération intercommunale de financer, sur le budget des services publics de l’eau et de l’assainissement, des actions de coopération décentralisées, d’aide d’urgence ou de solidarité. Cette possibilité est ouverte au SMPBR (syndicat mixte de production d’eau potable du bassin rennais), regroupant 38 communes. Le syndicat a accepté les dossiers de deux associations : Vern-Tiers-Monde à hauteur de 1 383 € et Chantepie solidarité nord sud pour 1 198 €.

Denis Aubrée, président de Vern-Tiers-Monde, donnait des précisions sur l »opération financée. « Elle permettra le creusage d’un puits de 20 m de profondeur à Madagascar en complément du puits déjà existant mais qui se tarit trop fréquemment, la construction d’un château d’eau ainsi que la pose d‘une pompe solaire. » A Chantepie, le projet consiste à maîtriser l’irrigation en vue du développement du maraîchage.

Mise en place pour la première fois en 2011, l’opération sera renouvelée, « toujours à condition que l’activité corresponde au domaine de l’eau et de l’assainissement », précisait René Roussel, vice-président du syndicat et élu du conseil de Chantepie.

En 2011, un abonné qui a consommé 120 m3 d’eau a payé une facture de 290,76 €, soit 2,42 le m3 en moyenne, une diminution de 2,55 % par rapport à 2010. En 2012, la part fixe est inchangée avec un abonnement stable à 9,50 € depuis 2009. Le syndicat a décidé de passer de 36 à 37 centimes le m3 d’eau, le but étant de continuer à remplacer les conduites et entretenir les réseaux tout en sensibilisant les usagers à l’esprit du développement durable en diminuant les consommations.

Vern-Tiers-Monde fait son festival

Jeudi 8 Mars : Salle de La Chalotais à 20h30
Film – débat : « Les pépinières de Furcy » de J.Y. URFIER sur le reboisement en Haïti.

Vendredi 9 Mars : Auditorium Volume à 20h30
Conférence – débat avec Pierre de Vallombreuse sur les Hadzabés (peuple de Tanzanie).
Réservation au 02 99 62 96 36.

Samedi 10 Mars : Place de la poste de 9h à 13h Marché solidaire.

Samedi 10 Mars : Salle familiale La Chalotais 15h
Assemblée Générale de l’association.

Samedi 10 Mars : Salle des fêtes Chalotais à 19h
Repas – dansant. 15€/adulte – 7€/enfant (moins de 12 ans).
Réservations auprès de Maryvonne Panaget au 02 99 62 71 21 ou
bernard.panaget@wanadoo.fr avant le lundi 5 Mars.

Du 2 Mars au 4 Avril : Le Volume
Exposition photos de Pierre de Vallombreuse.
Visite commentée de l’exposition le 3 Mars de 11h à 12h.

Faire un don

Tous les enfants ont un don, certains attendent le vôtre…

L’Association  bénéficie  de petites subventions publiques . Le soutien des donateurs particuliers est donc essentiel pour que perdure notre action.

 

L’Association Vern-Tiers-Monde est une association reconnue et qualifiée d’organisme d’intérêt général à caractére éducatif,social et humanitaire, ce qui lui permet de recevoir des dons et des legs en franchise d’impôts.

Votre don est déductible fiscalement (selon les dispositions des articles 200 et 238 bis du Code Général des Impôts) :

– si vous êtes un particulier : 66 % de votre don est déductible de l’impôt dans la limite de 20 % du revenu imposable (ainsi un don de 50 € ne vous coûte, après déduction fiscale, que 17 €),

– si vous êtes une entreprise : l’ensemble de vos versements au titre du mécénat vous permet de bénéficier d’une réduction d’impôt (sur le revenu ou les sociétés) de 60 % dans la limite de 5 ‰ de votre chiffre d’affaires H.T.

Un reçu fiscal vous sera adressé avant votre déclaration d’impôt.

Vous souhaitez faire un don! téléchargez le formulaire ICI

Faire un leg

Donnez ou léguez une part de bonheur

Partager son patrimoine pour aider les enfants, est un acte d’une très grande solidarité, qui nous touche particulièrement.

En faisant une donation

Vous donnez, de votre vivant, à titre gratuit et sans contre-partie, un bien immobilier, mobilier ou une somme d’argent. Cette donation au profit de l’Association Vern-Tiers-Monde peut s’effectuer par contrat : l’acte est rédigé par votre notaire.

Vous pouvez également contracter une assurance vie au profit de l’Association Vern-Tiers-Monde.

En faisant un legs

Vous pouvez décider de donner en héritage à l’Association tout ou partie de vos biens (immobilier, mobilier…). Cette disposition doit être prise sous la forme d’un testament. Bien entendu, de votre vivant, vous pouvez modifier votre testament et votre legs à tout moment. Les legs et les donations sont exonérés de tout droit de succession et de mutation. Pour chacune de ces actions, nous vous recommandons de prendre conseil auprès de votre notaire.

Vous souhaitez faire un leg! téléchargez le formulaire ICI.

Trophée Vern-Tiers-Monde

Objet de l’association

Réaliser et soutenir des actions en faveur des populations défavorisées des pays du Tiers Monde en partenariat avec les acteurs locaux.

Description de l’association

L’Association Vern Tiers Monde voudrait aider des éducateurs malgaches à donner la possibilité d’acquérir une éducation et une formation à des enfants défavorisés pour plus de chances de sortir de la misère lorsqu’ils seront devenus adultes. Les moyens : – Les parrainages permettant la scolarisation et l’aide aux repas journaliers en période scolaire -la construction d’un collège à orientation professionnelle et d’une ferme école à double visée : la formation des élèves et l’autonomie alimentaire de l’ensemble du groupe scolaire -vitrine sur la protection de l’environnement pour la récupération de l’eau pour la production électrique -développement de méthode plus productive en agriculture (système SRI) -la création d’emplois sur cet ensemble scolaire – NOTRE ASSOCIATION SUR CES DERNIERES ANNEES -financement et réalisation de mise en place de deux pompes à eau solaire -financement d’un forage et réalisation de mise en eau d’un groupe scolaire de 1400 élèves -financement de 18 micro crédit -mise en place d’un prêt d’ordinateur pour 8 étudiants -mise en place d’un poulailler de 200 poules -plusieurs envois par palettes et containers pour des livres et manuels scolaires, du matériel médical – déplacement de deux groupes de jeunes pour des chantiers d’été – déplacement d’adultes pour de la formation en français, en gestion et pour former des jeunes malgache à la mise en place des pompes à eau solaire – financement de scolarité d’enfants de brousse au Cameroun – participation financière pour un dispensaire de brousse en Tanzanie – construction d’une cuisine d’urgence qui a permis de fournir plus de 5000 repas par jour à Haïti, mise en place d’un envoi d’un container avec d’autre association du bassin Rennais Et participation pour la construction d’un poulailler sur Haïti En France -les ateliers AINA : groupes de jeunes de 7 ans à 90 avec une ambiance inter génération qui se retrouve pour faire des travaux manuels, confiture solidaire qui seront vendus au profit de l’association – Mise en place d’un calendrier avec tous nos partenaires, vendu nous permet de financer nos actions ect…..

Nom de l’action

DE LA TERRE A L’ASSIETTE

Description de l’action proposée

action se situe à Androhibé, au nord-Est de Tananarive – En voie d’achèvement : la mise en place d’un collège à orientation professionnelle En projet construction de la ferme école.

 Quelques photos de nos actions

Soutenez l’action de notre association en cliquant ici.

Parrainage d’enfants

PARRAINAGES des enfants de l’orphelinat Avotra et de l’école Aïna (aujourd’hui 88 enfants sont parrainés).Vous souhaitez avoir des liens privilégiés avec un enfant Vous vous engagez pour la durée que vous désirez et versez chaque mois, régulièrement, une somme laissée à votre appréciation. Au minimum 10 euros par mois. Il vous est possible d’envoyer un colis de petits objets et friandises à l’enfant que vous avez pris en charge

 

Par le parrainage d’un enfant, répondre aux besoins de toute une communauté et l’accompagner sur le chemin de son développement
Grâce au parrainage d’enfant, Vern Tiers Monde apporte une réponse efficace aux besoins exprimés par les populations locales : Les fonds reçus au titre des parrainages sont mutualisés et participent de manière directe au programme de développement dont relève l’enfant.

Parrainage repas

Les enfants de l’Ecole Aïna, 280 environ, viennent le plus souvent le matin sans avoir mangé. Leur unique repas est pris le midi à l’école


40 € suffisent
pour financer un déjeuner pour ces enfants. Nous proposons donc de verser cette somme, de façon ponctuelle (à l’occasion d’un événement de votre vie par exemple) ou régulière

Le matin à leur arrivée, morceau de pain et verre de lait

Des livres pour Ambalavao

Pour la troisième année, les bénévoles de Vern tiers-monde ont eu la possibilité de s’installer dans l’allée marchande de Leclerc Val d’Orson, afin d’effectuer les paquets cadeaux pour les personnes qui le désirent. Une quarantaine de personnes se relaient et espèrent, pour Noël, faire aussi bien que l’an passé où 800 € avaient été récoltés.

Le but de cette opération est de « faire parvenir des livres et des fournitures aux jeunes du nouveau lycée d’Ambalavao (Madagascar), ouvert depuis octobre, qui accueille déjà 150 jeunes en seconde ».

Les fonds récoltés cette année s’ajouteront au don du collège Théodore-Monod. En effet, des séries de livres scolaires de ce collège ont été remplacées et offerts à Vern tiers-monde, qui les trie actuellement. Une société de transport se chargera d’acheminer gratuitement la palette de 1 m 3 dès février 2012.

Vern Tiers-monde reçoit 400 € de jeunes de Tinténiac

Les jeunes du conseil de Tinténiac étaient samedi à Vern afin remettre à l’association Vern-Tiers Monde 400 €, l’argent qu’ils ont récolté à travers leurs actions depuis entamées depuis six mois. Ils ont décidé d’aider trois associations, dont Vern-Tiers-Monde. Le but pour eux est de savoir concrètement comment a été utilisé l’argent qu’ils apportent.

« L’intérêt, soulignent-ils, c’est qu’en retour avec Vern-Tiers Monde, nous pouvons rencontrer les personnes qui se rendent souvent sur le terrain et peuvent montrer ce qui est fait ». En effet, Denis Aubrée, le président, avec Élisabeth et Michel Viot, de l’association, ont présenté aux jeunes un film sur leurs actions. Ils ont vu qu’avec les ateliers d’Aïna à Vern qui récoltent de l’argent grâce à des ateliers manuels ou la réalisation de pots de confiture, 500 € ont été donnés à chacune des quatre écoles de Madagascar l’an dernier.

Actuellement, le collège se termine à Madagascar, l’argent donné cette année sera utilisé à l’achat du mobilier. Denis Aubrée quant à lui revient de monter des pompes à eau solaires pour les écoles, autant de témoignages qui incitent les enfants à continuer leurs actions, ils ont d’ailleurs décidé de garder le contact.

Vern-Tiers-Monde sera présente aux marchés de Noël à Betton le 4 décembre et à Vern le 10 décembre.

Denis Aubrée à Vern-Tiers-monde. C’est suite à un voyage à Madagascar qu’il s’est impliqué…

Denis Aubrée à Vern-Tiers-monde. C’est suite à un voyage à Madagascar qu’il s’est impliqué dans l’association vernoise en 2001. « J’ai été choqué par la misère que j’ai rencontrée là-bas et ai de suite décidé de m’investir dans une association humanitaire ». Vern-Tiers-monde existait. Six mois plus tard, il en devenait président. Question fidélité à sa commune, il bat des records. « Je suis né à Vern, j’y ai toujours habité. J’y ai été pompier volontaire, élu. J’y travaille depuis 32 ans dans une entreprise à laquelle je suis aussi fidèle et qui porte le même nom que moi ! Mais aucun lien de parenté ! »

Vern-Tiers-Monde fait son festival: 3ème édition !

Crée il y a 3 ans,

Le festival est issu d’une véritable dynamique associative.

Le festival a pour but de faire connaitre l’association au plus grand nombre de personnes et également de récolter des fonds, afin de financer les différents projets de l’association. Il se déroule durant trois jours sur la commune de Vern-sur-Seiche et a pour thème Madagascar.

Cette semaine est composé de différents temps forts :

  • Le jeudi soir sera consacré à la projection du film « Mahaléo », un groupe de Musiciens Malgaches, suivi d’un échange avec la coréalisatrice Marie-Clémence Paes.
  • Le vendredi sera organisé un repas solidaire
  • Le samedi sera le point d’orgue de la semaine. Le matin, un marché associatif se déroulera sur la place principale de la ville. Puis, afin de clôturer cette semaine solidaire, une pièce de théâtre vous sera présentée à la salle des fêtes de vern-sur-Seiche.

l’interview de Roselyne Thomas de l’association Vern-Tiers-Monde

Mahaléo

« Mahaleo »

un film de Paes & Rajaonarivelo

En Malgache « Mahaleo » signifie libre, indépendant et autonome.

Les sept musiciens du groupe ont toujours refusé le show-business malgré trente ans de succès, et ont choisi de s’engager dans le développement de leur pays. Ces précurseurs du blues malgache sont aussi médecin, chirurgiens, agriculteur, sociologue ou député…

Les chansons des Mahaleo ont été le levain du soulèvement de 1972 qui a provoqué la chute du régime néo-colonial à Madagascar. Aujourd’hui elles continuent de bercer la vie des Malgaches.

Guidé par la force et l’émotion de leurs chansons, le film est un portrait de Madagascar aujourd’hui.

Mahaléo [bande annonce]

[Libre, Indépendant et autonome …]

Projection le jeudi 17 Mars 2011

A 20h30 

A la salle de la Chalotais

Puis échange avec Marie-Clémence Paes [Coréalisatrice du film]

Participation libre… 

Vern Tiers-monde développe ses actions et prépare son festival

Trois questions à…

Denis Aubrée,

président de Vern Tiers-monde.

Créée en 1978, l’association Vern Tiers-monde est composée aujourd’hui d’une cinquantaine d’adhérents et de nombreux sympathisants sur Vern mais aussi d’autres communes en France et dans le monde.

Quelles actions avez-vous menées en 2010 ?

À Madagascar, le versement de la somme nécessaire à la construction du collège à orientation professionnelle à Androhibé. Ce sont 45 000 € qui ont été versés avec l’aide de nos partenaires. Quatre jeunes Vernois ont rénové une grande salle d’étude pour l’orphelinat du Collège de Talata Volonondry. Nous avons prêté des ordinateurs portables à six jeunes étudiants parrainés et financé l’aide pour leurs études. Des cours de français ont été donnés par un jeune professeur et deux personnes retraitées à Tananarive et Antsirabé, des livres, des maillots de sports ont été donnés, sans parler des parrainages.

Ou intervenez-vous encore ?

À Haïti le départ d’un container en juillet a permis d’acheminer des vêtements, jouets, divers matériels, et fauteuils roulants. Une collecte de fonds a ciblé la mise en place d’une cuisine provisoire qui permet d’aider 2 000 adultes réfugiés et 500 enfants. En Tanzanie 11 fenêtres ont été posées dans un dispensaire à Mwanzugi et du mobilier scolaire a été fourni pour une école. Au Cameroun c’est une aide à la scolarisation de 22 enfants.

Quels sont vos projets pour 2011 ?

La mise en place de pompes à eau solaire à Mahazoma et dans d’autres villages, l’étude pour la réhabilitation d’anciens bâtiments agricoles situés près du collège. L’étude de la réalisation de la ferme qui sera le complément du Collège et d’une ferme avicole et son commerce. La mise en place de parrainages pour Haïti. L’augmentation du nombre d’enfants scolarisés au Cameroun. Le développement de l’aide à la Tanzanie avec la prise en charge, à travers les parrainages, des enfants malades qui nous sont signalés.

Nous préparons activement notre semaine Solidaire du 14 au 19 mars sous le nom « Vern Tiers-monde fait son festival ».

Vern-Tiers-monde prépare un container pour Haïti

L’association VernTiers-monde s’était récemment mobilisée pour Haïti. Bien que la pression médiatique soit retombée, les membres de l’association continuent de se mobiliser en prenant régulièrement des nouvelles des pays sinistrés. « Nous connaissons les besoins », souligne Denis Aubrée le président …

Un poulailler qui donne des ailes

L’instabilité politique de Madagascar les obligera-t-elles à ajourner leur voyage ? Le groupe de copines de Vern-sur-Seiche croise les doigts pour que le calme revienne dans l’île d’ici l’été. Les collégiens de Talata les attendent avec impatience pour construire un poulailler dans l’enceinte de leur établissement.

Un poulailler ? « C’est une installation très utile à Madagascar. L’idée est de produire des œufs en grande quantité pour nourrir les familles et les aider à varier leur régime alimentaire », explique Emeline, en classe de 1ère.
Cent-cinquante gallinacés peupleront les installations en briques (27 m²) que les six amies contribueront à édifier avec l’aide de l’association Vern Tiers-monde.

La cantine du collège malgache cuisinera les œufs pour ses élèves. Leurs parents récupéreront une partie des fruits de la ponte pour les vendre sur le marché. Ou comment associer l’autonomie alimentaire au développement d’une filière économique.

Retoqué une première fois par le jury, le projet des lycéennes s’est affiné au fil des mois pour convertir les bonnes intentions humanitaires en une action plus productive de solidarité internationale.

Mais la dimension humaine et culturelle reste primordiale. « On emmènera les enfants au zoo. La plupart d’entre eux n’ont pas les moyens de sortir de leur village pour découvrir la beauté de leur île », note Pauline. Les filles savent qu’elles reviendront transformées de leur séjour malgache. « On doit prendre conscience de la chance que nous avons de vivre ici ». Sans oublier d’aider ceux qui n’ont pas cette chance.